Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Création
Start-up : les 5 clés d’un pitch réussi
Noter cet article

Start-up : les 5 clés d’un pitch réussi

Incontournable dans l’univers des start-up, le pitch est LA présentation orale de votre projet d’entreprise, que vous déclamerez dans tous les salons, tours de table et concours d’entrepreneurs. Un pitch bien construit explique, en quelques minutes seulement, votre concept, son réel intérêt sur le marché et sa rentabilité. Il suscite l’intérêt des investisseurs et des partenaires commerciaux. Il leur donne envie d’en savoir plus à votre sujet. Bref, le pitch est le point de départ de votre réussite entrepreneuriale.

Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, vous aide à réussir l’exercice, grâce aux 5 étapes détaillées dans cet article.

 

1.      Expliquer votre valeur ajoutée sur le marché visé

Premièrement, sachez qu’un pitch ne dure que quelques minutes (certains concours imposent même une seule et unique minute pour “pitcher” son projet devant une assemblée). Dans ce contexte, l’auditoire doit immédiatement comprendre :

  • le marché sur lequel vous évoluez
  • le besoin auquel vous répondez
  • la valeur ajoutée que vous apportez

L’astuce des “pitcheurs” consiste donc à démarrer leur discours en nommant le marché, puis en expliquant la carence qu’ils y ont décelée et la réponse qu’ils apportent (leur concept d’entreprise). Tout l’intérêt du projet apparaît ici en une seule phrase. Par ailleurs, étayer cette étape par une accroche ou par une expérience vécue sera la touche concrète qui suscitera l’attention.

Bref, pour démarrer votre pitch, vous pouvez aisément raconter le vécu qui vous a amené à développer ce projet, de la « révélation » à la solution que vous proposez.

 

2.     Montrer votre vision

Le pitch doit donner votre vision, que ce soit dès le début, ou à la fin de votre présentation. La vision traduit vos ambitions à long terme, vos valeurs, votre aspiration d’entrepreneur. Elle est résumée en une phrase-choc ou dans un slogan. « Toute l’information mondiale en un seul clic », par exemple, est la vision de Google telle qu’elle a été exprimée par ses fondateurs. « L’ordinateur à portée de tous » était la vision de Steve Jobs lorsqu’il vendait ses premiers produits MacIntosh.

La vision est un incontournable pour susciter l’intérêt d’un auditoire.

3.     Montrer la cohésion d’équipe

Un pitch explique les points forts et les éléments déterminants pour la réussite de l’entreprise. Et, pour les investisseurs et les business angels, le professionnalisme de l’équipe fondatrice est déterminant pour déclencher la volonté d’investir.

Vous mettrez donc en avant les compétences des personnes participant au projet, leur complémentarité et leur connaissance du marché.

 

4.     Une synthèse pertinente du business plan

Globalement, un pitch complet passe en revue les éléments forts de votre business plan. Le rythme de votre pitch et le maintien d’attention de l’auditoire résident donc dans la tournure que vous adopterez pour résumer ces points. Argumentez chaque partie en quelques secondes, de l’étude de marché à la stratégie commerciale puis au montant de votre plan de financement, en passant par le chiffre d’affaires et la rentabilité prévus jusqu’au choix du statut juridique.

Attention, vous devez être synthétique, tout en restant précis dans vos données !

 

5.     Un pitch personnalisé selon l’interlocuteur

Pour faire mouche, vous adapterez les informations et les points forts selon les attentes de votre auditoire. Un groupe d’investisseurs ne s’intéressera pas aux mêmes éléments du business plan qu’un partenaire commercial, par exemple. Vous devrez donc construire plusieurs pitches et présenter le plus adapté à chaque interlocuteur.

Dans le même esprit, renseignez-vous toujours du temps imparti avant de construire votre discours. Certains événements imposent un pitch d’une minute au maximum, d’autres 3 minutes ou jusqu’à 10 minutes accompagnées d’une présentation écrite. Le temps imparti change tout !

 

Si vous préparez une présentation écrite

Si vous réalisez une présentation écrite pour accompagner votre pitch, préparez une dizaine de slides au maximum, aérés et épurés. Les visuels doivent appuyer vos dires et non les compléter. N’allez pas plus loin que les mots-clés servant à résumer vos propos et privilégiez les animations et les visuels.

Pour des aspects plus techniques et pour répondre aux éventuelles questions de l’auditoire, vous pourrez prévoir ce que l’on appelle des « slides de back-up », c’est-à-dire des visuels que vous ne montrerez que si vos interlocuteurs souhaitent approfondir le sujet. Les “slides de back-up” montrent différents détails et des informations complémentaires : tableaux du prévisionnel financier, mode de calcul de la rentabilité, graphiques et tableaux de l’étude de marché, etc.

 

Valoxy vous souhaite un bon pitch, et vous invite à retrouvez ses autres articles sur son blog :

pitch

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Pas de commentaire