Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Diriger son entreprise
Spams, du bon usage des courriels
Noter cet article

Spams, du bon usage des courriels

Qu’ils s’appellent “spams”, ou “pourriels” comme à Québec, vous recevez de plus en plus de courriels “non désirés” dans votre boîte aux lettres électronique. Ces communications non sollicitées, envoyées en grand nombre, sont le plus souvent  effectuées à des fins publicitaires.  Mais faites-vous bien les efforts nécessaires pour les combattre ?

Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, vous donne dans cet article toutes les clés pour éviter l’encombrement de votre boîte aux lettres électronique, et la prolifération de “spams” en tout genre.

 

Bien adresser son message

Savez vous qu’en écrivant les adresses de vos correspondants en “destinataire” (À) ou en  “copie simple” (Cc), vous les laissez apparaître et vous les exposez à la vue de tous ? Quand il s’agit d’un courriel adressé à deux ou trois personnes, c’est un acte “normal”, d’ailleurs, comment faire autrement ? Et les spammeurs ne s’y intéresseront guère, puisqu’ils ne récupéreront qu’une ou deux adresses.

 

Envoi en nombre

Mais quand vous adressez votre message à une dizaine de personnes, voire une centaine, ou plus encore, vous diffusez “en clair” les adresses de tous vos interlocuteurs, vous les exposez à la vue de tous, et particulièrement aux spammeurs et aux virus.

La « récupération » de votre collection d’adresses par des personnes mal-intentionnées  commence ainsi. Les adresses sont généralement collectées par des robots d’indexation (« web crawler ») à destination d’un marché de listes d’adresses qui augmente mécaniquement le phénomène du spam, dès sa collecte et sa divulgation publique sur le net.

Quant aux expéditeurs de spams, ils redoublent d’imagination pour ne pas être démasqués, en falsifiant leurs adresses d’expéditeur ou en utilisant des serveurs non sécurisés (qui permettent des envois anonymes).

 

Aussi, quand vous écrivez à plus de 2 ou 3 destinataires en même temps, utilisez  TOUJOURS les champs “Cci” (copie cachée) de votre logiciel de mail pour ne pas dévoiler ces adresses au reste du monde, et, par là même, préserver la vie privée de vos correspondants, amis et relations qui vous les ont confiées. Car ils vous les ont confiées à vous seul, et pas au reste de la planète…

 

Et même si vous n’écrivez qu’à des amis ou de la famille très proche, même si vous n’écrivez qu’à des relations de travail connues, certains ont pu changer d’adresse courriel, d’autres ont pu être piratés …

 

Pensez également à toujours effacer les adresses apparentes à l’intérieur d’un message AVANT de le rediriger. Il y aura ainsi moins de risque de piratage. Internet et les outils numériques sont très puissants. Or, en quelque sorte, chacun de nous « est » internet ! C’est donc aussi une question de solidarité.

 

 

Côté pratique, que faire, comment faire ?

  • Ne mettre en copie des emails que les personnes réellement concernées par votre courriel.
  • Essayez de réduire au maximum les mails inutiles, ainsi que la mise en copie de responsables ou collègues qui ne sont pas indispensables.
  • Lorsque vous “répondez” à un correspondant, ne faites pas l’erreur de répondre à la liste complète de tous les destinataires initiaux de votre correspondant !
  • Ne jamais “faire suivre” automatiquement un courriel que vous n’avez pas lu, dont vous n’avez pas vérifié le contenu…
  • Lorsque vous “faites suivre” un courriel reçu – que vous le transfériez ou que vous le re-dirigiez, vers un ou plusieurs correspondants, vérifiez toujours que son contenu, et ses pièces jointes, sont bien destinés à votre correspondant.
  • Vérifiez toujours les informations que vous “retransmettez” automatiquement (“rediriger”), pour ne pas devenir vous même le vecteur de propagande d’une information fausse ou erronée, ou dont vous n’auriez pu vérifier la réalité ou la fiabilité. Vous répandez ainsi des idées reçues, vous vous ridiculisez, et vous encombrez inutilement le réseau.
  • Avant de baser votre confiance sur le nom de l’envoyeur et de renvoyer aussitôt un message à votre carnet d’adresses tout entier, obéissant aveuglement à l’ordre (“À diffuser très largement”), prenez le temps de vérifier l’information avant de la colporter. Hoaxbuster, un excellent site que tout le monde devrait connaître, vérifie les canulars et autres “chaînes de Saint Antoine”.

 

 

Se désabonner ?

Faites en sorte de vous désabonner des newsletters qui ne vous intéressent pas seulement si vous êtes sûr de l’origine du message (entreprises commerciales et adresses connues). Dans le doute, bornez vous à « signaler le message comme indésirable”.

En effet, le fait de se désabonner d’un SPAM peut au contraire permettre au spammeur de valider votre adresse mail ! (Si vous vous désabonnez, c’est que vous reçu l’email, et donc que votre adresse est valide, prête à recevoir de nouveaux messages !). Cela peut même déclencher de nouvelles vagues de messages indésirables…

 

 

Anti virus

Installer un logiciel anti-spam sur votre ordinateur n’est pas forcement une bonne idée. En effet, tous les systèmes, soit localement (par exemple dans Mail sur Mac), soit coté serveur, en sont maintenant équipés.

Notre conseil serait plutôt d’installer un logiciel anti-virus (si ce n’est déjà fait) et le maintenir à jour. L’anti-virus vous aide à détecter les messages « infectés » ou contenant des pièces jointes “malveillantes ».

 

 

En conclusion

Du bon usage de votre messagerie électronique et de la bonne gestion de vos courriels dépend, en réalité, votre tranquillité. Une utilisation adéquate de votre programme d’emails, une gestion raisonnable de vos interlocuteurs et de votre carnet d’adresses, et la bonne compréhension des lignes “Cc” et “Cci” vous éviteront bien des tracas.

 

Cet article vous a intéressé ? Dites le nous sur les commentaires de notre blog ! Et retrouvez nos autres articles sur le blog de Valoxy :

Spams, du bon usage des courriels

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Pas de commentaire

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.