Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Diriger son entreprise
Refondre la fonction DAF grâce aux nouvelles technologies
5 (100%) 5 votes

Refondre la fonction DAF grâce aux nouvelles technologies

Les Directeurs Administratifs et Financiers (DAF) ont une carte à jouer. La digitalisation et l’automatisation des tâches peuvent améliorer la fonction, la récolte des données peut être optimisée pour en accélérer le traitement, et rendre ainsi la mission des DAF plus performante. Dans ce contexte, quelles sont les tâches du directeur administratif et financier concernées par la digitalisation ? Comment choisir les outils des nouvelles technologies au profit de la fonction DAF ? Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France,  fait le point.

La digitalisation des entreprises pour une fonction DAF optimisée

La fonction de Directeur Administratif et Financier (DAF), qui consiste à suivre les coûts, les budgets, les délais et à orienter la stratégie financière de l’entreprise, au service de ses objectifs commerciaux, évolue à grande vitesse à mesure de la digitalisation de l’entreprise.

Automatiser, accélérer, améliorer l’analyse

D’abord, avec l’automatisation des tâches, la récolte et le traitement des informations peuvent être largement optimisés. En parallèle, l’augmentation du volume de données mises à disposition de l’entreprise permet la création de tableaux de bord plus précis, pour une analyse d’autant plus fine. Ainsi, deux exemples significatifs des nouveaux outils au service des DAF sont les logiciels de rapprochements comptables automatiques ou encore les intelligences artificielles capables d’analyser une facture afin d’en réaliser les écritures comptables (en lieu et place des comptables). Ces ressources dégagées peuvent être réorientées vers des missions à plus forte valeur ajoutée, comme les missions d’analyse stratégique, de contrôle ou encore de conseil.

Un autre domaine de la fonction DAF – et non des moindres ! –  est la mise aux normes constante des services de l’entreprise, au gré de l’évolution des réglementations (droit du travail, mais aussi réglementations techniques liées au métier de l’entreprise, ou encore les normes comptables et financières…). De nouveaux outils digitaux de veille et de préconisation automatiques accompagnent ainsi de plus en plus souvent les services de direction administrative et financière.

En bref, les nouvelles technologies servent aujourd’hui le DAF à plusieurs niveaux :

  • suppression des tâches manuelles et libération des compétences au profit de missions à forte valeur ajoutée
  • augmentation du volume des données exploitables, et amélioration de la finesse d’analyse (et de la prise de décision)
  • accélération de la récolte et du traitement de l’information grâce à l’économie du temps dans la réalisation et l’exploitation des tableaux de bord de l’entreprise
  • classement de l’information en gros volumes

Choisir les bonnes technologies pour optimiser la fonction DAF

La digitalisation d’une partie de la fonction DAF nécessite plusieurs étapes à suivre de manière chronologique :

  • d’abord, identifier les tâches de la fonction DAF qui peuvent relever des nouvelles technologies, et dans quel objectif les automatiser.
  • ensuite, définir les données à collecter, pour quels tableaux de bord et quel type d’analyse.
  • préciser dans quelle mesure l’outil doit être transversal aux différents services de l’entreprise, notamment pour la collecte de données internes relevant de fonctions distinctes.
  • rechercher un outil correspondant aux attentes évoquées ci-dessus.
  • configurer cet outil afin de l’utiliser de manière transversale (auprès de services chargés de transmettre les données, notamment).
  • former les salariés concernés à l’utilisation de cet outil.
  • expliquer la nouvelle organisation administrative et financière, et impliquer les salariés dans les nouvelles technologies.

Les DAF peuvent accroître leurs performances

En bref, les directeurs administratifs et financiers ont tout à gagner à transformer leur manière de travailler en utilisant les outils numériques. Plus de données à exploiter, moins de tâches manuelles et répétitives pour une fonction qui nécessite d’être toujours plus performante tant notre environnement se complexifie.

Refondre une fonction aussi centrale que la fonction DAF nécessite évidemment une forte implication de la part de la direction générale, de même que du département des ressources humaines (RH), chargé de divulguer les notions d’automatisation des tâches dans la culture de l’entreprise au travers de formations adéquates, sans parler d’un accompagnement informatique et technologique approprié.

Pour plus d’informations sur la fonction DAF et les nouvelles technologies, consultez nos articles sur le blog Valoxy :

–  Faut-il externaliser la comptabilité de votre entreprise ?

Quels sont les acteurs de la comptabilité d’une entreprise ?

La dématérialisation des factures

Pourquoi choisir un expert comptable à distance ?

fonction DAF

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Pas de commentaire