Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Diriger son entreprise

Qu’est-ce qu’une entreprise apprenante ?

Les entreprises sont aujourd’hui confrontées à un environnement (économique, social, législatif, technologique…) de plus en plus instable. Pour survivre et se développer, les entreprises sont amenées à rechercher une plus grande flexibilité afin de pouvoir rapidement s’adapter. L’entreprise apprenante est censée apporter aux entreprises cette flexibilité. Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, explique dans cet article la notion d’entreprise apprenante.

Les origines du concept.

La notion d’entreprise apprenante

entreprise apprenanteLa paternité de la notion d’entreprise apprenante est souvent attribué à Chris Argyris (professeur à Harvard). Ses travaux ont par la suite été repris et approfondis par d’autres chercheurs ou dirigeants d’entreprises. Pour la plupart de ces chercheurs, l’apparition de cette notion traduit une évolution logique. Auparavant, c’était la notion de flexibilité technique qui était recherchée, aujourd’hui c’est la recherche d’une fluidité organisationnelle qui est mise en avant.

L’importance du personnel dans cette démarche.

« Quand vous mettez une machine en route, elle commence à se dégrader, quand vous mettez un homme en route, il commence à s’améliorer » disait le mathématicien John von Neumann. Le concept d’organisation apprenante repose sur la volonté de permettre une montée en compétence du personnel. Le but étant que l’employé ne soit plus spectateur mais actif dans la gestion de l’entreprise. Il est recommandé de favoriser l’apprentissage collectif du personnel. En effet, cette démarche a pour but de faciliter le travail en équipe ainsi que les échanges de compétences entre les employés.


Nous trouvons ici une des principales limites dans la théorie de l’organisation apprenante, car les salariés doivent accepter de ne plus considérer leur savoir comme un bien privé mais comme un bien public générant un avantage pour l’entreprise.

Nous voyons aussi l’importance du chef d’entreprise pour l’application de cette démarche. En effet, c’est au dirigeant de donner la première impulsion et par la suite de donner l’exemple. Il doit ainsi faciliter la circulation des savoirs en acceptant qu’une partie de ses connaissances soit connue de tous, mais aussi en mettant en avant le fait que tous les salariés participent au développement de l’entreprise.

La notion d’apprentissage en double boucle.

Pour les pères de l’organisation apprenante, il y a deux niveaux d’apprentissage : un apprentissage en simple boucle et un apprentissage en double boucle.

L’apprentissage en simple boucle.

L’apprentissage en simple boucle permet de corriger un problème sans réflexion sur les causes et les effets du dysfonctionnement. Il n’y a donc pas de capitalisation du savoir et la même solution est appliquée même lorsqu’elle n’est plus pertinente.

L’apprentissage en double boucle

entreprise apprenanteL’apprentissage en double boucle quant à lui doit entraîner une remise en cause des valeurs de l’entreprise. Il ne s’agit plus juste de corriger l’erreur mais de faire en sorte qu’elle ne se reproduise plus. Cet apprentissage doit permettre à l’entreprise d’être en constante évolution afin d’être adaptée à son environnement et de gagner en efficacité.

Les limites de cette notion.

Si la notion d’apprentissage en double boucle présente des avantages incontestables, sa mise en place dans une entreprise peut être délicate. Tout d’abord, il est difficile de ne pas construire de routine dans une entreprise et il est aussi délicat de remettre en cause des routines existant depuis longtemps. En effet, l’absence de formalisme peut être un défaut pour une entreprise qui ne sait plus exactement quelle ligne suivre.

entreprise apprenanteLe changement n’est jamais automatique, il demande du temps afin de permettre l’adaptation des salariés. Si, lorsque le changement est mis en place, l’environnement dans lequel évolue l’entreprise est déjà modifié, on peut alors s’interroger sur la pertinence de mettre en place une telle démarche.

Enfin, le diagnostic suite à une erreur peut donner plusieurs interprétations différentes. Dans ce cas, comment l’entreprise peut-elle s’adapter ? Il est difficile pour elle de choisir le changement le plus pertinent suite à une difficulté nécessitant, selon l’analyse de Chris Argyris ,une remise en cause de l’entreprise.

Au final, la notion d’organisation apprenante est un concept intéressant, adapté d’une part à la réalité d’un environnement économique instable, et d’autre part à la tendance managériale consistant à impliquer les salariés dans la gestion de l’entreprise. La plupart des entreprises sont apprenantes à des degrés divers. Les dirigeants peuvent toutefois trouver un intérêt à s’intéresser à cette démarche pour l’amplifier et l’organiser. Cependant, ils doivent également garder en tête les limites de ce modèle et notamment le fait que cette démarche s’inscrit dans le long terme. Il s’agit donc d’un véritable investissement pour l’entreprise, dont les effets ne se feront pas forcément sentir immédiatement.


Cet article vous a intéressé ? Dites le nous dans les commentaires ci-dessous ! Et retrouvez nos autres articles sur l’organisation et le management sur le blog de Valoxy :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires
  • je vous remercie de nous avoir transmis cette connaissance.
    23 mars 2016
  • Bonjour,

    Merci pour votre commentaire encourageant.

    Cordialement

    L’équipe Valoxy, Expert Comptable

    23 mars 2016

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.