Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Diriger son entreprise
Qu’est-ce que le “cloud computing” ?
5 (100%) 2 votes

Qu’est-ce que le “cloud computing” ?

De plus en plus utilisé par les entreprises, et ce, quelles que soient leurs activités, le “cloud computing”, (littéralement en français « informatique dans les nuages »), est la nouvelle forme de traitement et de stockage de données à distance.

Qu’il s’agisse de fourniture de services, de communication, ou encore de loisirs, le “cloud computing” a maintenant intégré toute la palette des services informatiques.

Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, explique dans cet article ce qu’est le “cloud computing”, et à quoi il sert.

Une définition

Le “cloud computing” est le terme qui désigne la fourniture de services informatiques (notamment des serveurs, du stockage, des bases de données, de la gestion de réseau, des logiciels, etc.) via le “cloud”. Si vous utilisez un service en ligne tel que Gmail ®, Hotmail® ou Yahoo®,  pour envoyer des courriers électroniques, ou encore écouter  de la musique en streaming (Deezer® ou Spotify®), vous utilisez sans le savoir un service dans le “cloud”. De même si vous utilisez un service de stockage en ligne (Dropbox® et Google Drive®), vos données sont accessibles via internet et stockées sur des serveurs “à distance”.

 

Principaux avantages du “cloud computing”

Devant les volumes d’informations et de données de plus en plus importants qui transitent, et qui doivent être stockées et analysées, les avantages du “cloud computing” concernent à la fois la maîtrise des coûts et l’amélioration de la relation clients.

En exploitant la puissance de calcul (ou de stockage) de serveurs informatiques “distants”, par l’intermédiaire (le plus souvent) du réseau Internet, le “cloud computing” apporte aux entreprises les avantages suivants :

1.    Coût : plus besoin d’investir dans du matériel et des logiciels, de configurer et de gérer des serveurs. Le coût varie selon la quantité d’usage, ce qui permet également aux petites entreprises d’accéder à des services jusqu’alors réservés aux grandes entreprises.

 

2.    Sécurité : des serveurs toujours plus performants, dans des bâtiments sécurisés et climatisés, qui visent à protéger vos données, vos applications et votre infrastructure contre des menaces potentielles.

 

3.    Productivité : la gestion des serveurs et des logiciels “en local” requiert un temps considérable de maintenance. Avec le “cloud computing”, c’est un temps que les équipes informatiques peuvent utiliser pour travailler à la concrétisation des objectifs de l’entreprise.

 

4.    Fiabilité : le “cloud computing” simplifie la sauvegarde des données, la récupération d’urgence et la continuité des activités.

 

Il existe quatre grands types de services “cloud computing” :

Malgré son évolution au fil du temps, les services de “cloud computing” continuent d’être classés en quatre grandes catégories :

  • L’infrastructure en tant que service (IaaS, “Infrastructure as a Service”),
  • La plateforme en tant que service (PaaS, “Platform as a Service”),
  • Le logiciel en tant que service (SaaS, “Software as a Service”),
  • Le bureau virtuel (DaaS, “Desk as a Service”), aussi appelé VDI (“Virtual Desktop Infrastructure”).

 

1.    L’infrastructure en tant que service (IaaS)

L’IaaS permet de louer auprès d’un fournisseur de services “cloud” une infrastructure informatique (serveurs, machines virtuelles, espaces de stockage, systèmes d’exploitation, réseaux), qui peut être de toute taille pour s’adapter à vos besoins.

2.    La plateforme en tant que service (PaaS)

C’est un environnement qui est mis à la disposition des développeurs pour tester, fournir et gérer des applications logicielles via des services de “cloud computing”.

Cela leur permet de se concentrer sur le développement des applications, sans perdre de temps dans la configuration et la gestion des serveurs.

3.    Le logiciel en tant que service (SaaS)

C’est un service basé sur des applications logicielles, diffusées via le “cloud”, sur abonnement et “à la demande” des clients.

Les mises à jour des applications logicielles et la maintenance sont gérées par le fournisseur de services “cloud” qui héberge ces derniers. Le seul pré-requis à l’utilisation des applications hébergées sur le “cloud” est une connexion internet avec un navigateur web.

4.      Le bureau virtuel (DaaS) ou VDI

Le DaaS permet aux employés d’une entreprise de travailler depuis n’importe quel endroit du monde, en accédant à leur bureau depuis une interface virtuelle.

 

Bon à savoir : Valoxy Services vous conseille, et gère pour vous le déploiement de vos applications logicielles et de vos infrastructures.

 

En conclusion, les avantages majeurs du “cloud computing” sont résumés en quelques mots : moindre coût, facilité, disponibilité, sécurité, productivité, adaptabilité et fiabilité.

 

Cet article vous a plu ? Dites le nous dans les commentaires ci-après ! Et retrouvez nos autres articles sur le blog de Valoxy :


cloud computing

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Pas de commentaire

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.