Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Diriger son entreprise
Nouvelles technologies au cœur des stratégies
Noter cet article

Nouvelles technologies au cœur des stratégies

Le Big Data est partout et il change la donne. Nos entreprises sont obligées de composer avec les nouvelles technologies, pour le meilleur lorsqu’elles structurent leur démarche de digitalisation ou pour le pire lorsqu’elles bâclent l’affaire. Les nouvelles technologies au cœur des stratégies d’entreprise, oui ! Mais pour quoi faire ? Et surtout, comment réussir la digitalisation de son organisation ? Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, vous donne des pistes et des exemples.

 Le Big Data ou les nouvelles technologies au cœur des stratégies

D’après les analyses d’IBM, nous générons chaque jour 2.5 trillions d’octets de données à travers le monde (étude IBM). Des informations personnelles laissées ça et là sur des sites Web, sans parler de nos navigations enregistrées via des cookies, nos interactions sur les réseaux sociaux ou encore l’utilisation d’objets connectés. Ces informations sont précieuses pour les entreprises. Elles leur permettent d’approfondir la connaissance de leurs clients et, plus généralement, d’anticiper les évolutions de la consommation dans leur secteur d’activité. Grâce à ces données, l’étude de marché est permanente, à chaque instant, en temps réel ! Les stratégies de communication deviennent ultra ciblées et bien sûr, la conception même des produits et des services peut s’ajuster au gré des tendances.

Mais les données sont aussi présentes en interne, au sein même des services de l’entreprise, grâce à l’utilisation des Intranet et des logiciels… Ici, les informations laissées peuvent être exploitées pour améliorer les modèles économiques, baisser les coûts, raccourcir les délais, diminuer l’impact carbone…

Les données sont là, mais encore faut-il savoir les collecter, les corréler entre elles et les analyser à bon escient !

Des exemples de Big Data en entreprise

Et c’est là que le Big Data intervient. Il définit en fait l’ensemble des technologies qui vont collecter en temps réel un gros volume de données puis les corréler entre elles pour en tirer des analyses statistiques et des tendances plus fines.

Prenons pour exemple un outil capable de collecter en temps réel et sur un même tableau de bord toutes les interactions de l’entreprise avec un même client : un appel téléphonique auprès du service clientèle, l’utilisation de sa carte de fidélité en boutique, mais aussi ses différentes visites sur le site Web et ses interactions sur les réseaux sociaux de l’entreprise… De quoi obtenir une vision affinée de son parcours, de ses attentes et, en bonus, de quoi agir au bon moment avec les bonnes actions marketing ! Pour vous donner un exemple, la société SFR a créé un outil informatique capable, à partir de l’analyse statistique d’un gros volume de données clientèle (notamment les requêtes Web issues des cookies), de détecter les personnes qui solliciteront la résiliation de leur abonnement, et ce plusieurs semaines avant leur passage à l’acte. L’outil a permis au service clientèle d’agir au bon moment (envoi d’une offre promotionnelle) et de « sauver » 70 % des clients qui allaient partir à la concurrence !

Ce type d’application d’anticipation appelé « analyse prédictive », est de plus en plus utilisé dans le marketing.

L’utilisation d’un outil de collecte de données internes à l’entreprise, pour analyser sa rentabilité, est également fort prisé. Prenons l’exemple d’une entreprise logistique qui intègrerait, pour chacun de ses camions, une application capable d’analyser leur temps de trajet et de le corréler avec l’itinéraire emprunté, l’horaire et le jour de la semaine, mais aussi avec la météo, le tout en temps réel, pour pouvoir proposer un trajet au jour le jour, optimisé selon le trafic et les aléas du climat…

Du Big Data à l’intelligence artificielle

Autre domaine des nouvelles technologies (qui rejoint également le Big Data) : l’intelligence artificielle (IA) dans le secteur tertiaire. Des logiciels sont aujourd’hui suffisamment intelligents pour réaliser des tâches informatiques de classement ou de saisie, ou encore pour effectuer des recherches au sein des bases de données, permettant aux collaborateurs de libérer du temps pour des missions à plus forte valeur ajoutée. Pour vous donner des exemples, des applications sont aujourd’hui capables de réaliser automatiquement des écritures comptables. Au Japon, des logiciels de reconnaissance d’image ont été utilisés par les compagnies d’assurance. Ces outils analysent les photos des sinistres pour leur attribuer une note de gravité et déclencher ainsi automatiquement la prestation d’assurance adéquate. Ils ont fait grand bruit au Japon, car ils ont entraîné le licenciement de centaines de personnes.

Big Data, intelligence artificielle : quelques prérequis avant de les utiliser

Du Big Data pour affiner une analyse à l’intelligence artificielle pour automatiser les tâches : l’entreprise a toutes les clés pour devenir plus performante. Les grands groupes ont déjà digitalisé leurs services. Les PME devront suivre pour rester dans la course ! Pour réussir la transition, voici quelques prérequis :

  • Avant de vous précipiter sur l’achat d’outils de nouvelles technologies coûteuses et complexes, vous devrez définir l’objectif d’un tel investissement : souhaitez-vous du Big Data pour affiner un type d’analyse ? De l’intelligence artificielle pour automatiser telle ou telle tâche ?
  • Si vous souhaitez utiliser le Big Data : que cherchez-vous à analyser et pourquoi ? Des coûts pour gagner en rentabilité ? Un process et une organisation pour diminuer les délais ?
  • Quel(s) service(s) de l’entreprise sont concernés ?
  • Vous devrez réfléchir également aux données que vous souhaiterez mettre en corrélation. Ces données seront susceptibles de provenir de différents canaux et services de l’entreprise.
  • Un professionnel devra identifier quelles applications et quels outils seront capables de collecter les données souhaitées pour les centraliser sur un même tableau de bord.
  • La digitalisation peut concerner toute l’entreprise, tous ses services, de manière transverse, c’est pourquoi des professionnels devront se charger de leur intégration au sein même des systèmes informatiques.
  • Les managers devront sensibiliser aux nouvelles technologies, rassurer les équipes et inculquer la digitalisation dans la culture de l’entreprise. Pour ce faire, une des tâches principales est de convaincre les salariés de l’intérêt de la démarche :

– amélioration des performances

– tâches des collaborateurs plus valorisantes

– enrichissement des connaissances

– etc.

A vous de jouer ! Valoxy vous souhaite une belle transformation digitale, et vous invite à retrouver ses autres articles traitant de l’intelligence artificielle (IA), des nouvelles technologies et de la digitalisation sur le blog Valoxy :

nouvelles technologies

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Pas de commentaire