Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Comptabilité
TOP Diriger son entreprise

L’intelligence artificielle (IA) au service de la comptabilité

L’Intelligence Artificielle (IA) s’est installée partout dans nos vies quotidiennes et professionnelles. Le secteur de la comptabilité ne déroge pas à la règle : automatisation des process, analyse prédictive et détection des fraudes sont trois domaines où l’intelligence artificielle est utilisée au service de la comptabilité de manière pertinente, tant pour les professionnels du chiffre que pour leur clientèle de dirigeants d’entreprise.

Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, explique dans cet article les possibilités, mais aussi les enjeux de l’Intelligence Artificielle (IA) dans le domaine comptable.


 

Automatiser les process

De manière générale, la première utilité de l’Intelligence Artificielle (IA) est d’automatiser des tâches répétitives. Dans le domaine comptable, cette mission est facilitée, car de nombreux documents sont standardisés (factures, pièces comptables), tout comme les process habituels de classement et de saisie. Il est donc plus facile de programmer un logiciel pour effectuer ces tâches.

Aujourd’hui par exemple, de nombreux outils de comptabilité effectuent une saisie automatique des flux, sans intervention humaine (grand livre, livre journal, suivi de trésorerie…). Il suffit à l’utilisateur de transmettre la pièce numérisée et de préciser le type de dépense dont il s’agit (achat MP, petite fourniture, stock, investissement, réparation, etc.) pour voir sa comptabilité mise à jour. Le suivi est encore plus complet lorsque le logiciel est relié à l’outil de facturation de l’utilisateur.

Un autre exemple d’automatisation des tâches est l’intelligence artificielle “Watson” développée par IBM. Elle est actuellement utilisée dans le domaine bancaire (Crédit Mutuel) comme « assistant » aux conseillers clientèle. Plus exactement, Watson est intégré aux boîtes de messagerie pour écrire les réponses à toutes les questions posées par les clients, en langage totalement naturel. Watson répond aux questions posées concernant les produits d’épargne et d’assurance ou encore sur les sujets ayant trait aux aspects financiers. Il peut même analyser le contenu des messages et prioriser la boîte mail du conseiller.

Watson est une intelligence artificielle dédiée à l’automatisation du mailing, déployée auprès de 20 000 conseillers clientèle en France, dans 5000 agences de ce réseau bancaire.

 

Détecter les fraudes

Le Big Data, c’est-à-dire la capacité des outils informatiques à collecter, stocker et corréler des millions de données entre elles et en temps réel, permet ensuite d’en sortir – grâce à l’intelligence artificielle – une analyse tendancielle d’autant plus juste qu’elle se base sur un gros volume de données. Dit autrement, l’outil de Big Data croise des milliers d’informations pour établir des corrélations, trouver les similitudes et repérer les anomalies.

L’intelligence artificielle est ainsi capable de détecter, en quelques secondes, certaines erreurs et anomalies comptables et financières ou encore des fraudes dans les comptes d’une entreprise, ou dans les comptes consolidés des groupes internationaux.

Le groupe PwC (PricewaterhouseCoopers) a ainsi développé, avec des start-up californiennes, des outils d’audit qui s’appuient sur l’intelligence artificielle et le “machine learning”. Les programmes identifient et évaluent les risques au travers de l’analyse systématique de larges volumes de données, détectent des transactions inhabituelles ou risquées, et définissent les éléments sur lesquels concentrer certaines vérifications spécifiques par les auditeurs.

 

Établir des tendances, faire de l’analyse prédictive

Détecter les fraudes est une forme d’analyse, et l’intelligence artificielle peut donc travailler pour tous les domaines où transitent des données. Sa capacité à corréler une multitude d’informations lui permet de trouver les similitudes et les anomalies, certes, mais aussi d’établir des tendances et même de représenter les signaux faibles des tendances à venir : on parle d’analyse prédictive. Dans le domaine financier, l’analyse prédictive trouve toute sa place pour évaluer de manière plus fine les retours sur investissements des plans stratégiques, pour anticiper les comportements de gestion ou la santé financière des entreprises.

 

Les bienfaits de l’IA dans le domaine comptable

L’intelligence artificielle représente ainsi un apport réel pour le secteur comptable et financier. L’automatisation des e-tâches « à faible valeur ajoutée » (saisie, mail, classement) permet de dégager du temps pour se consacrer au cœur du métier comptable,  l’audit, l’analyse financière, ainsi qu’au conseil et au relationnel client.  L’autre bienfait est justement d’affiner ces postes d’analyse et d’audit pour fournir des conseils stratégiques plus rapides et plus pertinents.


 

Cet article vous a plu ? Dites le nous dans les commentaires ci dessous ! Et retrouvez nos autres articles sur le blog de Valoxy :


Intelligence artificielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas de commentaire

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.