Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Comptabilité
Les immobilisations : que représentent-elles ?
5 (100%) 3 votes

Les immobilisations : que représentent-elles ?

Une immobilisation est un bien d’une certaine valeur (en général un minimum de 500€) destiné à rester durablement (et en tout cas plus d’un an) dans le patrimoine de l’entreprise, pour les besoins de son exploitation.

Qu’elles soient physiques (ses locaux, ses machines, son mobilier, etc.), incorporelles (brevets, marques et licences), ou financières (actions, brevets, par exemple), les immobilisations sont destinées à l’exploitation et servent l’activité de l’entreprise.

Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, revient dans cet article sur les caractéristiques des immobilisations dans la comptabilité d’une entreprise, et ce qu’elles représentent.

Les immobilisations corporelles (ou physiques)

Une immobilisation corporelle est un bien matériel que l’entreprise possède et dont elle compte tirer des avantages futurs, et ce, sur plusieurs années.

La catégorie des immobilisations corporelles comprend :

  • Les constructions (immeuble, bureau, etc.)
  • Les terrains (y compris aménagement et agencement des terrains)
  • Les installations techniques, le matériel et l’outillage industriel.
  • Les immobilisations “en cours”, qui sont des immobilisations non encore terminées (un immeuble en construction, une installation en cours de montage, ou une machine en cours de fabrication par exemple).


Les immobilisations incorporelles

Les immobilisations incorporelles sont des biens immatériels destinés à apporter des avantages durables à l’entreprise qui les exploite.

On y retrouve :

  • Les licences, brevets, concessions, marques. Cette catégorie représente l’ensemble des coûts engagés par l’entreprise pour protéger les biens qu’elle produit (licences, brevets, marques) ou pour avoir l’autorisation d’exploiter légalement les biens produits par une autre entité (concessions, droits) ainsi que les logiciels qu’elle conçoit elle-même.
  • Les “frais d’établissement”, qui peuvent parfois être considérés comme des charges, et englobent les frais ayant rapport à la constitution de l’entreprise (frais de premier établissement, droits d’enregistrement, honoraires, frais d’augmentation de capital, etc.).
  • Les frais de recherche et développement (R & D) qui regroupent toutes les dépenses de l’entreprise réalisées dans un but de recherche et de développement. On peut citer par exemple les études de faisabilité, les études de marché, ou encore les études de conception de produit.

Le fonds de commerce. Ce dernier est une immobilisation incorporelle qui comprend des éléments intangibles (la clientèle, le droit au bail, etc.), mais il peut également contenir des éléments matériels (marchandises, équipements spécifiques). Il faut se pencher sérieusement sur son évaluation au moment de l’incorporer dans le patrimoine de la société, afin de représenter le plus fidèlement possible la réalité.

Les immobilisations financières

Les immobilisations financières sont également des immobilisations qui ne sont pas « matérielles », mais qui possèdent un caractère financier (actifs financiers, titres de participation, actions, etc.). Les immobilisations financières sont parfois composées de titre émis par d’autres sociétés.

On peut y retrouver :

  • Les actions.
  • Les obligations.
  • Les titres immobilisés.
  • Les prêts accordés par l’entreprise
  • Les dépôts et les cautionnements

L’amortissement

L’amortissement est la traduction comptable, économique et financière de la perte de valeur de l’immobilisation dans le temps. Lorsqu’une entreprise acquiert un bien, elle doit établir un plan d’amortissement qui prend en compte la valeur du bien et sa durée de vie estimée.

En effet, le bien acquis (l’immobilisation) subit une usure avec le temps, soit dû à des facteurs physiques (utilisation prolongée) soit techniques (une machine qui devient obsolète) ou encore économiques (changement du comportement des clients.)
Toutefois, certaines immobilisations ne s’usent pas (fonds de commerce par exemple) et d’autres ne peuvent être amorties (les immobilisations financières).

Cet article vous a plu ? Laissez nous vos commentaires en bas de cette page ! Et retrouvez aussi nos autres articles sur les immobilisations sur le blog de Valoxy :

 

 


les immobilisations

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Commentaires
  • Merci. C’est vraiment intéressant cet article…
    31 janvier 2019

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.