Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Création

Les freelances à l’ère du digital

Beaucoup d’activités et missions de l’entreprise nécessitent l’intervention de professionnels spécialisés. Gestion de site internet, création d’une charte graphique, prestations de communication… les freelances et indépendants sont de plus en plus nombreux à l’ère du digital, et peuvent répondre à une quantité de besoins.

Pour un dirigeant d’entreprise, il est important de savoir quelles tâches déléguer à moindre coût grâce aux freelances.

Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts-de-France, fait le point sur les freelances à l’ère du digital et donne quelques clés pour rencontrer de futurs partenaires.

 

Qu’est-ce qu’un freelance ?

Le freelance se définit de manière générale comme une personne qui exerce seule son métier. On parle aussi de travailleur indépendant pour désigner un freelance. (Voir notre article Travailler en freelance, qu’est-ce que ça veut dire ?). Il vend une prestation – le plus souvent  intellectuelle – à la journée, à l’heure ou au forfait. Il organise lui-même son travail, et recherche ses propres clients.

 

Explosion des indépendants

Le monde digital, et la flexibilisation du marché du travail ont vu naître de nombreux nouveaux indépendants. Les freelances sont de plus en plus nombreux. Les jeunes de 25 à 35 ans sont particulièrement attirés par ce statut car il offre moins de contraintes que le salariat. Que ce soit en terme d’organisation, ou de liberté sur les projets et les partenaires, le statut offre de nombreux avantages. Les formalités juridiques ont été simplifiées pour déclarer l’activité, et le statut devient de plus en plus attractif pour les professionnels.

Le manque de stabilité et de sécurité du statut amène cependant certains à exercer en parallèle une autre activité.

On compte plus d’un million de free-lances aujourd’hui en France. Un chiffre qui a doublé en 10 ans. Les freelances et indépendants sont présent dans de nombreux domaines d’activité. Plus de 25% sont des développeurs. Ce type de métier se plie bien au statut d’indépendant, car il permet de valoriser le travail et d’agir sur un projet précis pendant une période définie. De manière globale, on trouve en freelance la plupart des métiers qui n’obligent pas à une présence permanente dans l’entreprise. Community managing, graphisme, montage vidéo, développement web, SEO, les propositions sont très larges.

 

Comment trouver des freelances ?

Aujourd’hui, il est très facile de trouver des prestataires pour n’importe quel type de tâches. De nombreuses plateformes permettent de se mettre en relation avec des freelances. Elles permettent d’accéder à moindre coût à une pluralité de choix. On peut ainsi comparer les prestataires, voir leurs précédents travaux et créations, et lire les avis de leurs clients.

Il faut également être attentif à ce que l’on paye : beaucoup détaillent les prestations, le temps de réponse, le temps que cela prendra, le nombre de modifications que l’on pourra demander, etc.

La plateforme la plus connue reste Fiverr. Le principe est de pouvoir demander les services de prestataires dans de très nombreux domaines, partout à travers le monde, à partir de 5$. On peut comparer les prestataires, lire les avis, consulter leurs précédents travaux. On peut ensuite demander des prestations complémentaires en augmentant le budget. De plus, le paiement ne sera enclenché que lorsque le client sera satisfait du résultat.

L’équivalent français 5euros.com propose uniquement des prestataires francophones. Le concept est le même, le client accède à une grande quantité de services pour seulement 5 euros, allant de la création de logo à l’amélioration du SEO en passant par le community managing. Beaucoup des prestataires proposent des services complémentaires pour quelques euros de plus. Ce site permet aussi de personnaliser sa demande, jusqu’à obtenir celle correspondant exactement à ses besoins.

Il existe également des sites comme codeur.com ou graphiste.com, qui ne sont dédiés qu’à certains corps de métier. Ces plateformes fonctionnent dans le sens inverse : le client propose et décrit son projet selon ses propres critères, et les prestataires postulent à son offre en décrivant leurs compétences et expériences.

Enfin, 99designs.fr propose un autre concept. Sur cette plateforme consacrée au design graphique, le client poste son annonce, décrit son projet, définit son budget. Des designers et graphistes proposeront des projets pendant une semaine et celui qui sera choisi à l’issue de cette sorte de “concours” remportera le contrat. Plus le budget proposé est important, plus les prestataires s’investiront en nombre dans le projet. Cette méthode  permet aussi d’acquérir beaucoup d’idées et de visions différentes pour des budgets réduits.

 

Quels que soient les domaines d’expertise, les freelances sont de plus en plus présents à l’ère du digital. Dès lors qu’une tâche peut être effectuée à distance, sur une courte période, il y a de grandes chances de la trouver proposée en prestation par des freelances. Entrer en contact avec le bon spécialiste est de plus en plus facile. Peu importe le budget ou le niveau d’exigence, ces nouvelles plateformes permettent de mener ses projets à bien.

 

Cet article vous a intéressé ? Dites-le nous dans les commentaires ci-après ! Et retrouvez nos autres articles sur le blog de Valoxy :

Les freelances à l’ère du digital

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas de commentaire

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.