Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Diriger son entreprise
Le « Volontariat Territorial en Entreprise » (VTE)
5 (100%) 2 votes

Le « Volontariat Territorial en Entreprise » (VTE)

Le gouvernement a lancé en Mars 2019 un nouveau contrat spécifiquement destiné aux PME/PMI : le “Volontariat Territorial en Entreprise” (VTE), pour inciter les étudiants et les jeunes diplômés à s’intéresser davantage aux PME françaises. En effet, le constat est que les Petites et Moyennes Entreprises françaises, au contraire des grands groupes, rencontrent des difficultés pour embaucher des jeunes diplômés.

Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, revient dans cet article sur ce nouveau dispositif.

De quoi s’agit-il ?

Le VTE (Volontariat Territorial en Entreprise) est un service développé et imaginé par Bpifrance (Banque Publique d’Investissement), l’organisme public de financement et de développement des entreprises, chargé particulièrement de soutenir les PME/PMI et les entreprises innovantes.

 

Pour quels objectifs ?

Les étudiants diplômés des écoles de commerce, des écoles d’ingénieurs et des universités (BTS, ..) ne s’orientent pas “naturellement” vers les petites et moyennes entreprises industrielles (PMI) ou de taille intermédiaire (ETI) en région, et partent souvent travailler à l’étranger ou dans les sièges des grands groupes. L’objectif du VTE est de les inciter à s’orienter vers les PME/PMI régionales, pour en découvrir la richesse entrepreneuriale.

 

Le VTE a pour objectif d’offrir à ces diplômés la possibilité de débuter leur vie professionnelle par une expérience d’au moins un an, en alternance ou avec un contrat à durée déterminée (CDD), dans des territoires pilotes, ciblés par le dispositif, appelés « territoires d’industrie », plutôt ruraux, et “découvrir le formidable potentiel des PME”, selon les propres mots du directeur de Bpifrance.

 

Que sont les “territoires d’industrie prioritaires” ?

Partant du constat d’une désindustrialisation qui a fait perdre environ un million d’emplois industriels en 20 ans, l’idée est de “booster” des territoires autrefois riches en industries. Les “territoires d’industrie prioritaires” sont des zones, définies par le gouvernement en Novembre 2018, sur lesquelles les pouvoirs publics jugent possible de faire renaître l’industrie.

Il s’agirait de concentrer des moyens sur des communes de tradition industrielle et de taille moyenne, comptant chacune entre 50 000 et 150 000 habitants. Ni “plan start-up, ni filière industrielle spécifique, ces territoires ne bénéficieraient d’aucune enveloppe financière particulière, mais des moyens déjà existants, comme des financements de l’Etat, des régions, de la Caisse des dépôts, de BPIFrance, etc., et aussi de l’installation “en priorité” du très haut débit et de la fibre, pour faciliter l’essor des entreprises.

124 territoires ont été définis, et 12 seront “territoires tests” pour le début de cette opération en 2019.

 

Comment ça marche ?

D’un côté, Bpifrance vise une centaine de contrats pour la rentrée de septembre 2019, issus d’établissements comme l’EM Lyon, l’ESCP Europe ou l’Ensam, et se donne l’objectif “d’atteindre 2000 VTE par an dès 2020”. Pour cela Bpifrance :

  • trouve les entreprises qui accueilleront les jeunes diplômés en VTE,
  • valorise le dispositif,
  • met en relation les entreprises avec les étudiants (au travers d’une plateforme numérique, actuellement en préparation)
  • définit un “label VTE”, pour valoriser les CV des étudiants auprès des recruteurs
  • travaille à la rédaction d’une charte d’engagement avec des grands groupes, afin que ce “label VTE” permette aux étudiants qui postuleraient par la suite auprès d’eux d’obtenir directement un entretien (sans passer par la sélection sur CV)

 

De leur côté, l’État et les régions doivent convaincre les étudiants d’intégrer le dispositif, au travers de différentes incitations à l’étude (rien n’est encore acté en Avril 2019) sur le logement et la mobilité :

  • prise en charge partielle du loyer
  • prêt d’un véhicule
  • bourse,
  • messages de sensibilisation vers les cibles étudiantes à partir de début Avril 2019

Enfin, du côté des entreprises, celles-ci se disent prêtes à payer des salaires attractifs.

 

Quels sont les avantages du dispositif VIE ?

  • pour les jeunes
    • Enrichir leur CV d’une première expérience professionnelle avec un très haut niveau de responsabilité,
    • Avoir l’opportunité d’une expérience unique en assistant des dirigeants d’entreprise (être leur “bras droit”)
    • Trouver du sens à leur travail dans des entreprises à taille humaine
    • Ne pas être “perdu” dans une chaîne hiérarchique trop vaste,
    • Acquérir rapidement de la maturité
  • pour les entreprises (PME/PMI)
    • profiter de la compétences des jeunes diplômés
    • ni apprentissage, ni stage, c’est un véritable “contrat de travail”,
    • faciliter leur contact avec l’enseignement supérieur

 

  • pour les établissements d’enseignement
    • développer des modules de formation au management de PME
    • Se rapprocher du tissu industriel autre que les “grands groupes”, et nouer des partenariats avec des PME,

 

S’inscrivant dans une politique de reconquête industrielle et de développement des territoires, et en ciblant les PME/PMI, le VTE est un outil qui mérite l’attention, parce qu’il prend en compte les besoins des régions, qu’il n’est pas imposé, et, surtout, qu’il fait dialoguer entre eux les parties prenantes.

 

Pour en savoir plus sur les dispositifs en direction des PME, retrouvez nos articles sur le blog de Valoxy :

Volontariat territorial en entreprise

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Commentaires
  • bonjour le vte, peut il s’appliquer pour des seniors,
    7 mai 2019

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.