Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Création
TOP Droit social
Artisans : le stage de préparation à l’installation (SPI) est-il obligatoire ?
Noter cet article

Artisans : le stage de préparation à l’installation (SPI) est-il obligatoire ?

Eh oui ! Le fameux stage de préparation à l’installation (SPI) est obligatoire pour tous les professionnels immatriculés à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, même les autoentrepreneurs ! Il coûte environ 250 euros et il dure 5 jours. Toutefois, si vous respectez certaines conditions, vous pourrez en être dispensés. Un stage obligatoire ? Pour quoi ? Pour qui ? Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, vous explique les subtilités du SPI de la Chambre des Métiers.

 Le stage de préparation à l’installation (SPI) : pour qui, pour quoi ?

Le stage de préparation à l’installation (SPI) concerne les professionnels, indépendants ou dirigeants de société, qui immatriculent leur entreprise à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (artisans, prestations de services de nature artisanale). Le SPI concerne tant les activités exercées à titre principal que secondaire, y compris les autoentrepreneurs dès lorsqu’ils relèvent de la Chambre des Métiers. (Cette obligation date de 2014.)

 Notez que l’immatriculation ne sera validée que sur présentation d’un justificatif du stage ; vous devez donc le réaliser avant toute formalité légale de création d’entreprise !


Le SPI, pour quoi faire ?

En fait, le stage de préparation à l’installation (SPI) est une initiation aux différentes compétences à avoir pour la bonne gestion d’une entreprise. Il aborde toutes les facettes de l’entrepreneuriat, de la création aux premiers pas du dirigeant. Par exemple, le SPI aborde :

  • Les étapes du business plan, l’étude de marché et la stratégie commerciale
  • La recherche de financements
  • Les différents statuts juridiques et leurs conséquences fiscales
  • Le régime et la couverture sociale de l’artisan
  • Les modalités d’immatriculation
  • La gestion de l’entreprise, le suivi de la trésorerie, la mise en place des tableaux de bord…
  • Les obligations comptables
  • Le cadre réglementaire des activités artisanales
  • Les différents interlocuteurs et réseaux du dirigeant d’entreprise

En bref, le SPI est une belle entrée en matière dans le monde de l’entrepreneuriat, de ses pièges et de ses réseaux. Il donne les bases d’une gestion saine.

Déroulement du SPI et modalités d’inscription

Le stage de préparation à l’installation (SPI) dure 30 heures réparties sur 5 jours, consécutifs ou non. Il doit être réalisé en amont de l’immatriculation de l’entreprise ; le mieux étant de s’y prendre 2 à 3 mois avant la date du démarrage de l’activité (pour être sûr de le valider dans les temps ; rappelons que l’immatriculation est conditionnée à la réalisation du stage).

Le SPI se termine par un entretien individuel et l’obtention d’une attestation de suivi qui sera obligatoirement jointe aux pièces relatives à l’immatriculation de l’entreprise auprès de la Chambre des Métiers.

Pour vous inscrire au SPI

Vous devez vous inscrire au SPI via la Chambre des Métiers et de l’Artisanat dont vous relevez. Vous pouvez procéder à une inscription en ligne en passant par le site Web de votre organisme consulaire.

Le stage coûte entre 250 et 300 euros selon la Chambre des Métiers concernée.


Le stage de préparation à l’installation : des dispenses sont possibles !

 Vous pouvez bénéficier d’une dispense de stage, à condition :

  • d’avoir déjà été immatriculé à la Chambre des Métiers (pendant au moins 3 ans) et de présenter l’ancienne attestation de stage.
  • D’avoir été immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) pendant au moins 3 ans
  • De justifier avoir déjà exercé une activité sous le statut-cadre, une activité libérale ou agricole pendant au moins 3 ans.
  • De justifier d’un diplôme de niveau III comprenant un cours d’économie et de gestion d’entreprise.
  • De justifier du certificat de capacité de conducteur de taxi.

C’est à vous de demander une dispense de stage à la Chambre des Métiers et c’est le président de l’organisme consulaire qui vous l’accordera (ou non), après analyse de votre dossier de demande (comptez environ 25 euros de frais de gestion).

Le stage de préparation à l’installation peut être pris en charge par Pôle emploi

Les personnes inscrites à Pôle Emploi peuvent demander un remboursement des frais de stage. Ils devront se tourner vers leur conseiller. De même, certains fonds régionaux proposent un coup de pouce financier. Renseignez vous auprès de votre Chambre des Métiers pour connaître les partenaires locaux à mobiliser !

Notre point de vigilance : conservez précieusement votre attestation de stage ! Elle est effectivement valable à vie et si d’aventure vous deviez immatriculer à nouveau une entreprise auprès de la Chambre des Métiers, elle vous dispensera d’effectuer un nouveau stage. Les archives de la Chambre des Métiers ne sont pas éternelles ; il ne tient qu’à vous de conserver ce document !

Valoxy vous souhaite une belle création d’entreprise et un stage de préparation à l’installation enthousiasmant ! Pour plus d’informations concernant la formation au métier de chef d’entreprise, et sa prise en charge, consultez nos articles sur le blog Valoxy :


stage de préparation à l’installation

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Pas de commentaire

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.