Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Comptabilité
Le seuil de rentabilité (ou point mort), un indicateur indispensable
4.6 (91.11%) 9 votes

Le seuil de rentabilité (ou point mort), un indicateur indispensable

Dans les PME, le dirigeant doit connaître les 5 chiffres clés qui vont lui permettre de piloter son entreprise. Ces chiffres clés varient en fonction de l’activité, ainsi,  le taux d’occupation dans un hôtel, le panier moyen dans un super marché, sont des indicateurs pertinents.

Un des ratios les plus utilisés est sans aucun doute le seuil de rentabilité (appelé aussi le point mort de l’entreprise). Valoxy vous en dit plus.

Le seuil de rentabilité est le niveau de chiffre d’affaires nécessaire pour atteindre l’équilibre (les  produits = les charges). Au-delà de ce niveau de chiffre d’affaires, l’entreprise réalise un bénéfice, et en deçà elle est déficitaire. Cet indicateur ne tient pas compte des éléments exceptionnels, qui par nature ne sont pas prévisibles.

I) Comment calcule-t-on le seuil de rentabilité (ou point mort) ?

A)  Séparer les charges en deux catégories :

  • les charges variables, qui évoluent en fonction du chiffre d’affaires (achat de marchandises, commissions sur ventes, frais de transport, emballages, C3S impôts sur le chiffre d’affaires …)
  • les charges fixes sur lesquelles le chiffre d’affaires n’a pas d’incidence (ex : loyers, honoraires, salaires des administratifs…)

La difficulté sera parfois de ventiler certaines charges dites «semi variables» comme la main d’œuvre de production ou l’intérim, qui dépendent indirectement des ventes. A vous de trouver l’équation la plus juste en classant ces charge en « fixes » ou « variables ».

B)  Calculer le taux de marge sur charges variables :

Calcul de la marge sur charges variables = Chiffre d’affaires – Charges variables

Taux de marge sur charges variables = Marge sur charges variables / Chiffre d’affaires x 100

C) Calcul du seuil de rentabilité

Le seuil de rentabilité correspond au total des charges fixes divisé par le taux de marge sur charges variables. Il mesure donc le moment où l’activité devient rentable, et s’exprime en chiffre d’affaires ou en volumes produits ou vendus.

 

D) Calcul du point mort

Le point mort illustre lui aussi le moment où l’entreprise commence à être rentable Il s’obtient en divisant le montant du seuil de rentabilité par le chiffre d’affaires journalier [Point mort = seuil de rentabilité / (CA annuel / 360)]. Il diffère du seuil de rentabilité en ce sens qu’il exprime ce moment en durée. On dira par exemple que le seuil de rentabilité d’une entreprise est atteint lorsqu’elle réalise 100 000 euros de CA, ce qui correspond à un point mort atteint en 195 jours, soit à la mi-juillet. Ce n’est donc qu’après cette date que l’entreprise gagnera de l’argent.

II) Un exemple simple (calcul avant impôt société)

Chiffre d’affaires : 500 K€

Charges variables = 200 K€ (achats de marchandises, transport, commissions sur ventes…)

Charges fixes = 150 K€

  • Taux de marge sur coût variable = (300 K€/ 500 K€) x 100 = 60 %
  • Seuil de rentabilité = 150 K€/ 60 % = 250 K€ avec ce chiffre d’affaires le résultat sera de zéro.
  • Le point mort = 250K€ / (500 K / 360) = 180 jours.

Vérification = 250 K€ x 60 % – 150 K€ = 0

Le chiffre d’affaires actuel de 500 K€ est donc de 100 % supérieur au seuil de rentabilité ce qui est rassurant dans notre exemple. L’entreprise commence à être rentable début juillet.

III) Quelques conseils complémentaires

Le seuil de rentabilité doit être à notre avis revisité au moins une fois par an.

N’hésitez à faire valider votre seuil de rentabilité par votre expert comptable, il doit le connaître.

Si votre chiffre d’affaires prévisionnel est trop proche du seuil de rentabilité, passez l’ensemble des lignes de frais « à la moulinette » afin de vous donner des marges de manœuvre.


Synthèse du calcul du seuil de rentabilité

Chiffre d’affaires prévisionnel HT
Charges variables
Chiffre d’affaires – charges variables = marge sur charges variables
Marge sur charges variables / chiffre d’affaires = taux de marge sur charges variables
Charges fixes / taux de marge sur charges variables = seuil de rentabilité

Pour en savoir plus sur le point mort et le seuil de rentabilité, retrouvez nos articles sur le blog de Valoxy :

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Commentaires
  • y a pas erreur dans ton exemple……………?
    24 janvier 2015
  • Bonjour,

    Il y avait une erreur dans le calcul du taux de marge. C’est corrigé. Merci pour le retour.

    Cordialement,
    L’équipe Valoxy, expert-comptable

    30 janvier 2015
  • Bonjour et merci pour ce rappelle, mais au regard du titre de votre article, vous auriez dû calculez également le point-mort, pour être complet et en dégager la différence ou plutôt la nuance avec le seuil de rentabilité, comme annoncé dans votre introduction. Pour ma part je l’ai fait. Je publie donc le résultat, pour le plaisir de vos lecteurs.

    Point-mort = Seuil de rentabilité / (Chiffre d’affaires / 360 jrs) = 180 ieme jour, ce qui revient à dire que cette entreprise atteint son seuil de rentabilité et devient rentable à partir du 180 ieme jour de l’année.

    29 septembre 2015
  • Bonjour,

    Merci pour votre contribution à l’amélioration de notre article. Vous avez raison, habituellement on exprime plutôt le seuil de rentabilité en termes de chiffre d’affaires (ou d’unités vendues ou produites à et le point mort en nombre de jours. Nous avons volontairement simplifié ces notions pour ne pas compliquer le propos…

    Nous allons préciser cela prochainement pour améliorer notre article.

    Cordialement,
    L’équipe Valoxy, Expert-Comptable

    6 octobre 2015