Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Création
Le projet de création
1 (20%) 1 vote

Le projet de création

De plus en plus de français s’intéressent à la création d’entreprise mais tous ne sont pas encore prêts à franchir le pas face aux contraintes que cela impose. Selon une étude 64 % des français rêvent de créer leur entreprise et 69 % des femmes pensent que la création d’entreprise serait plus épanouissante que le statut de salarié. Cependant, certains ont peur du risque financier, d’autres de l’investissement en temps et en énergie qu’il faut fournir, au détriment parfois de sa vie personnelle.

Vous n’êtes pas seul dans cette aventure ! Des professionnels sont présents pour vous aider à chaque étape de la création de votre société, n’hésitez pas à vous faire accompagner. Si vous êtes plus motivé que jamais, à travers cet article Valoxy, cabinet d’expertise comptable à Lille vous donne quelques conseils pour vous aider dans votre démarche de  création d’entreprise.

L’entrepreneur et son entourage

Les traits de caractère de l’entrepreneur

On ne s’improvise pas entrepreneur, on le devient ! Être entrepreneur demande beaucoup de temps et d’investissements. En tant qu’expert-comptable, nous voyons de nombreux porteurs de projet venir nous présenter leur projet de création. Voici, selon nous, quelques pistes qui peuvent être des repères pour qu’un porteur de projet  devienne un bon entrepreneur.

Les premières qualités d’un créateur d’entreprise sont l’optimisme en toute circonstance et la détermination à aller jusqu’au bout de son projet de création. Quelque soit la qualité du projet, il y aura des déconvenues et des difficultés, il ne faut donc pas se décourager à la moindre difficulté et savoir relativiser les choses lors des moments critiques. A cela s’ajoute le fait de savoir accepter la critique, savoir se remettre en question, il est rare que l’entreprise, une fois créé reflète le projet de création. Il est donc important d’être entouré de conseils qui vous éclairent, vous permettent de disposer des conseils adéquats ou vous remettent dans le droit chemin lorsque vous vous égarez dans votre projet de création.

L’entrepreneur doit également savoir travailler en équipe, être dirigeant c’est Manager, Motiver et Mettre en ordre de marche les partenaires, les collaborateurs mais aussi son entourage personnel. Il faudra être capable de déléguer (et contrôler) certaines tâches, développer (et utiliser) son réseau, Missionner et Animer son entourage professionnel. Pendant la phase de création, le porteur de projet doit faire face à de nombreuses questions de tout type, techniques, financières, managériales, organisationnelles, administratives, commerciales, … avoir des partenaires impliqués, qui proposent des solutions et redoublent d’efforts pour résoudre les problème ne coule pas de source. Cela représente un vrai travail de motivation, notamment par le dialogue et la communication capital dans chaque projet de création.

Enfin, un entrepreneur doit être créatif, il doit innover, oser prendre des risques. Oser signifie ici, qu’il a mesuré les risques et que lui, en tant que porteur de projet, et son entourage sont capables de les assumer sur la durée. Cette capacité peut lui permettre de se distinguer de ses concurrents et gagner en visibilité.

L’entrepreneur doit disposer d’un environnement favorable

Être  déterminé, disponible et profondément motivé, voici les critères principaux lorsque l’on se lance dans la création d’entreprise. Il faut être conscient que c’est un parcours semé d’embûches, il est par conséquent nécessaire de faire preuve d’une grande motivation pour surmonter les difficultés dès qu’elles apparaissent. Mais, sachez-le, vous n’êtes pas seul vous disposez de conseils professionnels (experts comptables, avocats, …) et d’organismes dédiés (Oséo, chambre de commerce, maison des professions, …) pour vous accompagner ! Par contre, il faut savoir choisir ses partenaires en fonction de leur compétence, de leur expérience, mais aussi de vos attentes et de l’avancement de votre projet.

L’environnement personnel de l’entrepreneur

Il est primordial que les proches adhèrent au projet de création. Cela est source de motivation et de soutient pour l’entrepreneur. Les proches doivent comprendre les risques financiers que cela implique ainsi que les contraintes qu’engendre la création, notamment dans le domaine privé.

La vie professionnelle est une partie importante de la vie. Elle prend parfois le pas sur la vie familiale, il est important que votre projet soit partagé par vos proches. N’hésitez pas à amener votre conjoint  lors de cette démarche afin qu’il comprenne les enjeux et qu’il devienne un allié avec qui vous pourrez partager.

L’environnement professionnel de l’entrepreneur

L’entrepreneur doit s’entourer de conseils, surtout dans des domaines qui ne sont pas les siens. Dans de nombreux projets le dirigeant crée un comité de pilotage afin de partager l’évolution de son projet et le choix de sa stratégie avec des personnes de confiance. Ce comité (de3 à 5 personnes) peut être mis en place avec des amis, des relations qui seront complémentaires.

Les conseils sont là pour être à l’écoute et guider l’entrepreneur dans sa prise de décisions. Il peut se faire aider par des organismes spécialisés dans l’aide à la création d’entreprises, mais aussi par des experts comptables. Si vous le souhaitez, n’hésitez pas à nous contacter en tant qu’expert-comptable à Lille, Valoxy accompagne de nombreux porteurs de projet pour :

  • répondre à leurs questions et interrogation sur notre blog,
  • les aider dans la définition de leur projet,
  •  ou tout simplement les accompagner pour trouver un expert-comptable adapté à leur besoin.

3 possibilités de création s’offrent à l’entrepreneur

La création ex-nihilo

La création ex-nihilo signifie que l’on crée son entreprise à partir de rien, on a une idée et on la concrétise.

Pour réaliser son projet, il est indispensable d’étudier la faisabilité du projet. En général, il est intéressant de réaliser un prévisionnel accompagné d’une étude de marché et/ou d’une étude de concurrence afin de connaitre la place du produit ou des services proposés par rapport à la demande.

C’est un mode de création très ouvert, tant en terme de réussite que de risque puisque le créateur ne se base que sur des estimations de chiffre d’affaires, de rendement, ou de coût, il ne dispose la plupart du temps pas de chiffres précis. Il ne bénéficie pas non plus de la notoriété d’une marque ni d’un réseau. Ce sont des éléments supplémentaires dont il faut tenir compte.

Remarque : Si la création de votre société correspond à une innovation, vous devez en assurer la protection juridique par des brevets ou un enregistrement à l’INPI par exemple.

La location-gérance

La location-gérance consiste à louer un fond de commerce à une personne. Cette procédure peut être intéressante pour un jeune entrepreneur. Elle ne nécessite pas un apport financier important et dans le meilleur des cas, il n’y a pas de stratégie commerciale trop onéreuse à mettre en œuvre puisqu’il récupère la clientèle déjà existante (gain de temps et de coût).

La location gérance peut être mise en œuvre sous certaines conditions :

  • Le propriétaire du fond doit avoir exploité son activité pendant au moins 2 ans sauf cas particulier : succession ou alors suite à la dissolution régime matrimonial,
  • Le locataire doit être immatriculé au registre du commerce et des sociétés ou au registre des métiers,
  • Le locataire doit poursuivre l’exploitation sans changer l’activité.

Remarque : Lors de la signature du contrat de la location gérance, il est important de mentionner qui a la charge de renouveler les investissements puisqu’aucune loi ne réglemente cette situation.

Les tiers (clients, fournisseurs, partenaires) doivent être informés de ce changement par une publication dans un journal d’annonces légales lors de la signature du contrat. Ce dernier est conclu pour une durée déterminée renouvelable par tacite reconduction (il est à noter que la loi ne prévoit pas de garantie pour le locataire si le propriétaire décide de reprendre l’exploitation).

La franchise

La franchise est un partenariat entre vous et l’entreprise qui a créé une marque et un concept et qui les commercialisent. Vous n’êtes donc pas propriétaire de la totalité de l’entreprise que vous créez, vous êtes propriétaire de votre commerce  et vous êtes considéré comme un partenaire particulier.

Le franchisé n’est pas libre d’agir comme bon lui semble, il doit rendre des comptes au franchiseur. A titre d’exemple, le franchisé est tenu de respecter un cahier des charges plus ou moins strict. Aucune dérogation n’est en principe accordée.

Il doit savoir également que le contrat qu’il signe à un coût financier :

  • Droit d’entrée le jour de la signature du dit contrat,
  • Versement d’une redevance souvent basée sur le chiffre d’affaires réalisé,
  • Frais de publicité, de formation, etc… à la charge du franchisé.

Malgré ces inconvénients, la franchise offre des avantages considérables lorsque l’on débute en tant qu’entrepreneur et que l’on ne souhaite pas prendre trop de risques.

En effet, c’est un concept élaboré par des professionnels et testé sur les autres franchises, cela facilite donc le démarrage de l’activité pour un franchisé sans expérience. Ce dernier bénéficie de la notoriété du groupe, de son image de marque qui est déjà connu par le consommateur et permet d’effectuer moins de démarches pour faire connaître le bien ou service proposé.

Il bénéficie aussi de l’expérience du franchiseur sur les points clés pour réussir, sur les indicateurs à mettre en place, sur les critères d’implantation (zone de chalandise, concurrence, mix-market, …).

Enfin, autre avantage et non des moindres, le franchisé profite de la transmission d’un savoir-faire sur la commercialisation des produits ou services, la fabrication des produits ou encore le financement de l’entreprise.

Attention de bien choisir son franchiseur, c’est parfois la jungle et le prix demandé n’est pas toujours conforme aux services proposés.

La reprise

Dans certain cas la création d’une entreprise intervient dans le cadre d’un projet de reprise. Ce cas particulier de création fera l’objet d’un article particulier très prochainement.

Laisser un commentaire

Pas de commentaire
Comments0
Facebook
Twitter
Google+0
Linkedin0
E-mail

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, vous allez rester au top de l’actualité .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.