Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Diriger son entreprise
Le leasing pour s’équiper
4.2 (83.33%) 6 votes

Le leasing pour s’équiper

En 2016, les entreprises ont massivement opté pour le leasing ! C’est en tout cas ce que révèle une étude de l’Association des Sociétés Financières (ASF) sur le financement des professionnels, qui enregistre une hausse de 11 % des locations de biens d’équipement. Louer avec option d’achat : la nouvelle solution pour s’équiper high-tech à moindre coût ? Valoxy vous explique les différentes formules de location et les raisons d’un tel engouement de la part des entreprises.

 Le secteur de la location de biens d’équipement explose ! Plus 11 % d’unités louées en 2016 par rapport à 2015, tous produits confondus, pour un chiffre d’affaires global estimé à 40 milliards d’euros. La location et ses diverses formules, qu’elles soient à destination des particuliers ou des professionnels, vise tous les biens : du Smartphone au véhicule en passant par l’outillage industriel, les équipements high-tech de la maison, les parcs informatiques des entreprises et les mobiliers en tout genre. Plus rien ne s’achète, tout se loue, et particulièrement les produits des nouvelles technologies, rapidement obsolètes, et dont les durées de vie s’amenuisent de façon indécente au vu de leur prix  d’acquisition.

En 2016, les grandes familles de biens plébiscitées à la location ont été les véhicules (39 %), le matériel de BTP (32 %), le matériel d’entreprise, les équipements informatiques et photocopieurs (20 %) et enfin les machines agricoles (12 %).

Différentes formules de location

Eh oui, la location longue durée peut être avantageuse pour une entreprise, d’autant que les loueurs de biens rivalisent d’ingéniosité pour proposer des formules aux tarifs évolutifs et aux options diverses. D’abord, il y a la location pure qui consiste à utiliser un bien sans le posséder, pendant une durée limitée et moyennant le versement d’une redevance au propriétaire.

Il y a ensuite la location financière évolutive. Elle se pratique de plus en plus et permet de renouveler le matériel (et ses options) à mesure de l’évolution des besoins et du budget de l’entreprise. Ce type de location est généralement utilisé pour le matériel high-tech à obsolescence rapide, notamment pour les parcs informatiques des entreprises (avec ou sans option hotline, maintenance, et même suivi de l’évolution technique des matériels …).

Enfin, les systèmes de location les plus populaires sont ceux que l’on appelle le crédit-bail – ou leasing – puisqu’ils proposent une option pour acheter le bien à l’issue du contrat de location, à un prix inférieur à son prix neuf. Là encore, les contrats prévoient différentes options et niveaux de budget.

Le leasing, un fonctionnement tripartite

Attention toutefois, le leasing n’est pas une simple location avec option d’achat. L’entreprise qui envisage cette formule doit bien comprendre qu’un contrat de leasing est une opération qui associe  trois personnes : le fournisseur du matériel, l’utilisateur du bien (appelé « crédit-preneur ») et le bailleur (crédit bailleur) qui assure le financement du matériel, à savoir un établissement de crédit. En résumé, l’entreprise a besoin de matériel ou d’équipements qu’elle ne veut pas (ou ne peut pas) acquérir de suite. Elle sollicite alors une société de financement (le plus souvent sa banque) pour obtenir, non pas un emprunt, mais un crédit-bail. L’établissement qui accorde le crédit-bail achète l’équipement en question (et devient propriétaire du bien) et le loue à l’entreprise pour une durée déterminée (généralement longue) avec option d’achat. À l’issue du contrat l’entreprise peut :

  • acquérir le bien dans les conditions prédéfinies
  • restituer les équipements loués
  • renouveler le contrat de location (attention à anticiper l’obsolescence de l’équipement !)

En bref, un leasing signifie que l’entreprise est locataire de la société de crédit-bail qui lui a accordé l’utilisation de l’équipement !

Le leasing, pour qui, pour quoi ?

Outre une réelle volonté d’utiliser le leasing comme politique financière, cette solution peut aussi être un passage obligé lorsque l’entreprise manque de trésorerie pour s’équiper et, de manière générale, pour obtenir un emprunt de la part de sa banque. Dans son étude sur le leasing intitulée « Pelleteuse, voitures, Smartphones… Louer plutôt qu’acheter ? », l’INSEE précise très bien la problématique « (…) l’insuffisance de trésorerie, voire de capitaux, peut conduire à la location plutôt qu’à l’achat. » Une telle envolée du secteur de la location a donc aussi à voir avec la crise financière, particulièrement pour les entreprises agricoles ou du BTP, et les PME.

En conclusion, il semble cependant que le leasing ne soit plus une solution ponctuelle pour équiper les entreprises, mais bel et bien une stratégie de financement à long terme. Dans nos sociétés d’obsolescence programmée, où les produits ont une durée de vie de plus en plus courte pour des prix à l’achat de plus en plus élevés, et des besoins en nouvelles technologies croissants, la location de biens d’équipements et le leasing sont des solutions à considérer sérieusement.

Pour en savoir plus sur les solutions de leasing, de crédit-bail et de location, consultez également nos articles sur le blog Valoxy :

Le créditbail est-il un moyen de financement intéressant ?

Le créditbail immobilier est-il une bonne solution ?

Le crédit – bail : est-ce la meilleure option ?

le leasing

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Commentaires
  • Merci pour les précieux conseils que vous nous prodiguez. Cependant et au plan de la saisie comptable, comme s’opère une locaction-vente en leasing. Faut-il loger le montant du leasing dans les capitaux propres (compte 167) ou au contraire il faut le considérer comme dettes et dans ce cas, le loger dans les dettes. Merci
    27 octobre 2017