Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Comptabilité
Le Bilan comptable
Noter cet article

Le Bilan comptable

Le bilan comptable est un état financier qui illustre et détaille le patrimoine de l’entreprise à la date de son établissement. Il se présente en deux parties : l’actif et le passif.

Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France synthétise dans cet article les éléments du bilan comptable, et ce que sa lecture apporte comme informations sur l’entreprise.

 

Les éléments du bilan comptable

Le bilan se présente sous forme d’un tableau en deux parties (2 colonnes) :

  • À gauche l’actif, qui représente ce qui appartient à l’entreprise. Ces éléments chiffrés sont comptabilisés dans des comptes qui sont le plus souvent “débiteurs”.
  • À droite le passif, qui liste les ressources que la société a utilisé pour posséder ce patrimoine. Ce sont les dettes de l’entreprise, comptabilisées dans des comptes le plus souvent créditeurs.

Les deux parties de cette présentation chiffrée de l’entreprise doivent être égales l’une à l’autre : le total de l’actif est égal au total du passif.

A l’intérieur du bilan, on retrouve une partie haute qui traite du long terme et une partie basse qui traite du court terme. On parle de cycles financiers de long terme et de cycles financiers de court terme. On retrouvera ainsi, de haut du bilan, les éléments les moins “liquides”, et, en bas, les éléments les plus “liquides.

Contrairement au compte de résultat, le bilan rend compte de la situation du patrimoine depuis la création de l’entreprise. Les chiffres qu’il présente sont donc des “cumuls” et des “soldes” depuis l’origine de l’entreprise, parfois des dizaines d’années. La “contrepartie” des éléments du bilan se retrouvera dans le compte d’exploitation, et détaillera, sur la période d’un exercice, le résultat de celui-ci.

 

L’actif

Les postes de l’actif se composent des éléments principaux suivants :

  • Les immobilisations : biens que l’entreprise achète (ou éventuellement produit elle-même), dans le but d’être utilisés durablement. Les numéros des comptes comptables d’immobilisation commencent par 2, et on les appelle les comptes de “classe 2”. On distingue trois types d’immobilisations :
    • Les immobilisations incorporelles (biens immatériels : fonds commerciaux,  brevets…)
    • Les immobilisations corporelles (biens matériels : terrains, constructions…)
    • Les immobilisations financières (actifs financiers d’utilisation durable : titres de participation, etc.).

 

  • Les stocks : matières premières (MP) ou produits finis (PF) que l’entreprise a acheté, mais n’a pas encore utilisé dans ses fabrications, ou n’a pas encore vendu et qu’elle doit conserver. Les numéros de compte des stocks commencent par 3, ce sont les comptes de “classe 3”.
  • Les créances : ce que les tiers (clients, administration fiscale, etc.) doivent à l’entreprise pour ses produits et ses services. Ces tiers ont des dettes envers l’entreprise. Les comptes de tiers font partie de la “classe 4”.
  • Les “disponibilités” : ce que l’entreprise possède sur son compte en banque ou dans sa caisse. Les comptes de “trésorerie” sont des comptes qui commencent par 5 : On les appelle les comptes de la “classe 5”.

 

Le passif

Les postes du passif se composent des éléments principaux suivants, et ne comprendront que des comptes de classe 1 (moyens financiers), 4 (comptes de tiers), et 5 (comptes de trésorerie) :

  • Les capitaux propres: il s’agit de l’argent qui provient des actionnaires ou des bénéfices antérieurs réalisés par l’entreprise. Ces éléments sont comptabilisés dans des comptes commençant par 1 : les comptes de “classe 1”.
  • Les provisions: ce sont les éléments dont le montant ou l’échéance ne sont pas connus précisément. Elles constatent en fin d’exercice un risque ou une charge probable. Ces éléments sont aussi comptabilisés dans des comptes commençant par 1 : les comptes de “classe 15”.
  • Les dettes : c’est l’argent que doit l’entreprise à des tiers (fournisseurs, administration fiscale, Urssaf, caisses de retraite, établissements financiers, etc.). Ces éléments sont comptabilisés dans des comptes de tiers (classe 4), ou de trésorerie (classe 5).

 

 

La lecture du bilan comptable

Pour pouvoir faire une bonne lecture du bilan, il faut comprendre ce que contiennent les principaux postes (décrits ci-dessus) et les analyser.

L’analyse peut se faire à l’aide d’agrégats et d’indicateurs tels que le besoin en fonds de roulement (BFR), la marge commerciale, l’excédent brut d’exploitation (EBE), etc. Mais également à l’aide de ratios, qui permettent de situer l’entreprise et de la comparer à ses pairs.

 

Pour approfondir vos connaissances sur les documents financiers de l’entreprise, retrouvez nos articles sur le blog de Valoxy :

le bilan comptable

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Pas de commentaire

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.