Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Droit social
La retraite complémentaire: tour d’horizon !
4 (80%) 1 vote

La retraite complémentaire: tour d’horizon !

Dans un précédent article, nous avons évoqué le calcul de la retraite de base pour les dirigeants d’entreprise (et pour les assimilés salariés, la formule de calcul est identique). Celle-ci étant relativement faible, au mieux 50% du revenu annuel moyen des 25 meilleures années, il existe un dispositif permettant de de toucher une retraite complémentaire.

Les conditions d’attribution de la retraite complémentaire

Pour les dirigeants d’entreprises relevant du RSI, la retraite complémentaire peut être versée si le gérant a atteint l’âge légal du départ à la retraite (62 ans pour les assurés nés à partir de 1955).

Date de versement de la retraite

Pour les salariés et les assimilés salariés, la retraite complémentaire peut être versée lorsque l’assuré a atteint l’âge légal pour partir en retraite et lorsque l’assuré a cessé toute activité relevant du régime général de la sécurité sociale, de régimes complémentaires (Agirc, Arrco) ou de certains régimes spéciaux.

Le montant de la retraite complémentaire

Si la retraite complémentaire est versée par le RSI, la retraite complémentaire est calculée à partir d’un système de points : elle se calcule donc ainsi : nombre total de point acquis x valeurs du point à la date de liquidation.

Le nombre de point s’obtient par la formule suivante : cotisation annuelle / revenu annuel de référence.

La cotisation annuelle correspond à la cotisation de 7% (8% pour les revenus supérieurs à 38 616 €) payé chaque année par le dirigeant.

Le revenu annuel de référence désigne la valeur d’achat des points du point. Cette valeur est fixée chaque année, elle est actuellement de 17,309 €.

La valeur des points à la date de liquidation est fixée chaque année par décret (actuellement elle est de 1.178 €.) Ce montant est multiplié par le nombre de points pour obtenir la retraite complémentaire pour un an.

Majoration du tauxPour les salariés et les assimilés salariés, le calcul de la retraite complémentaire passe par deux organismes, l’AGIRC (Association Générales des Institutions de Retraite des Cadres) et l’ARRCO (Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des Salariés). Le mécanisme de calcul est identique à celui du RSI, la retraite complémentaire annuelle est égale au nombre total de points acquis X valeurs de service du point à la date de liquidation.

Le nombre de points acquis pour un an est égal à cotisation annuelle payé à l’organisme / le salaire annuel de référence.

En 2016, le salaire annuel de référence est de 15.6556 € pour l’ARRCO et de 5.4455 € pour l’AGIRC.

La valeur de service du point en 2016 est de 0.4352 € pour l’AGIRC et de 1.2513 € pour l’ARRCO.

Une retraite complémentaire à taux plein ou minoré

La retraite complémentaireAu RSI, pour jouir d’une retraite complémentaire à taux plein, il faut avoir obtenu la retraite de base à taux plein (et donc soit avoir le nombre de trimestres et être âgé de moins de 62 ans soit être âgé de 67 ans ou plus).

De plus, la retraite complémentaire peut être minorée si la retraite de base l’est (par exemple en cas de trimestres manquants même si l’âge de départ en retraite au taux plein est atteint).

Pour les salariés et les assimilés salariés, la retraite complémentaire à taux plein est possible si l’assuré peut bénéficier d’une retraite de base à taux plein, ou s’il est reconnu inapte au travail.

Des majorations sont envisageables si l’assuré doit supporter des charges de familles.

La retraite complémentaire peut être minorée, s’il manque à l’assurer des trimestres pour atteindre la durée de référence requise.

Conclusion

Le calcul du montant de la retraite pour les dirigeants d’entreprises (et pour les salariés) est donc complexe, c’est pourquoi il doit être anticipé afin d’éviter des convenues notamment en terme de perte de pouvoir d’achat. Les gérants d’entreprises doivent être particulièrement vigilants notamment compte tenu du fait qu’ils peuvent renoncer à leur rémunération pour soutenir leur entreprise mais, en faisant cela, ils ne peuvent cotiser à la retraite.

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.
Comments
Facebook
Twitter
Google+
Linkedin
E-mail

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, vous allez rester au top de l’actualité .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.