Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Comptabilité

La production immobilisée

Lorsqu’une entreprise crée, en interne, un logiciel spécifique à sa gestion, ou fabrique un outil en vue d’une production ultérieure, ces moyens seront ensuite comptabilisés en immobilisations dans le bilan. Comment doit-on les prendre en compte et les évaluer lorsqu’ils ne sont pas terminés ?

Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, fait le point sur la notion de production immobilisée.


 

Définition

La production immobilisée désigne toutes les (futures) immobilisations créées par l’entreprise et conservées par celle-ci en vue de leur immobilisation. Elles figureront à l’actif du bilan comptable.

La production immobilisée correspond donc à la somme des travaux effectués pour le propre compte de l’entreprise (par exemple: la création d’un logiciel en interne).

 

 

1 – Que comprend la production immobilisée ?

Si les immobilisations acquises sont évaluées à leur coût d’achat, la valeur de la production immobilisée est plus difficile à déterminer, et présente quelques particularités en comptabilité, puisque son coût est à aller chercher dans la propre comptabilité de l’entreprise.

 

En effet, la valeur d’entrée dans le patrimoine de l’entreprise est évaluée selon son coût de revient, défini de la manière suivante :

  • coût des matières consommées et d’approvisionnement
  • charges directes de production :
    • matières et fournitures consommées,
    • coût de la main d’œuvre directe (salaires et charges sociales),
  • charges indirectes de production :
    • part des charges administratives,
    • part de la consommation électrique,
    • part des amortissements des ateliers utilisés,

 

Dans tous les cas, il s’agira des charges essentielles à la mise en place du bien immobilisé ou de l’immobilisation en cours, et qui sont directement rattachées à l’immobilisation.

 

2 – Traitement comptable

Le traitement comptable consistera, d’une certaine façon, à “annuler“ des charges dans le compte d’exploitation (ce qui “améliorera” le résultat).

Les travaux de production du bien “à immobiliser” peuvent être réalisés sur plusieurs exercices. Quand la production d’une immobilisation s’étale sur plus d’un exercice comptable, il est nécessaire de comptabiliser une immobilisation en cours à la clôture de chaque exercice comptable jusqu’à ce que l’immobilisation soit terminée.

 

La comptabilisation de la production immobilisée en cours s’effectue de la manière suivante:

  • le coût réel de production de l’immobilisation en cours sera passé au débit du compte 23 “ immobilisations en cours”,
  • En contrepartie, on crédite le compte 72 “ production immobilisée”.

 

Quand la réalisation de l’immobilisation est terminée, l’écriture à passer est la  suivante :

  • le montant de l’immobilisation en cours comptabilisé sur le dernier exercice clos sera porté au crédit du compte 23 “ immobilisations en cours ”, (de façon à le solder pour cette opération),
  • la partie de l’immobilisation réalisée sur l’exercice clos sera portée au crédit du compte 72 “ production immobilisée ”,
  • La somme de ces deux opérations sera portée, en contrepartie, au débit du compte de classe 2 “immobilisations” (en fonction de la nature de l’immobilisation).

 

Remarque :

Une immobilisation corporelle peut comporter plusieurs éléments ayant une durée de vie ou une durée d’amortissement différente, comme des murs, ou bien la toiture d’un immeuble. Dans ce cas, chaque composant doit être comptabilisé séparément afin de pouvoir associer à chacun son propre plan d’amortissement.

 

Conclusion :

Même si la technique comptable peut paraître un peu complexe, il faut retenir que le bien qui est auto-produit par l’entreprise aura un impact sur le bilan et le compte de  résultat. Le coût de production sera neutralisé dans le résultat lors de la création de l’immobilisation pour être finalement étalé (amortissement) sur plusieurs exercices pendant l’utilisation du bien créé.


 

Cet article vous a intéressé ? Dites le nous dans les commentaires ci-dessous ! Pour en savoir plus sur les immobilisations, les amortissements et leur comptabilisation, retrouvez nos articles sur le blog de Valoxy :


production immobilisée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas de commentaire

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.