Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

Fermeture d’une autoentreprise : comment faire ?
4 (80%) 1 vote

Fermeture d’une autoentreprise : comment faire ?

Les raisons pour vouloir fermer son autoentreprise sont nombreuses, dépassement des seuils, manque d’activité, changement d’orientation professionnelle, association, …

Si les formalités de radiation d’une autoentreprise ressemblent en de nombreux points à celles de l’arrêt d’une entreprise individuelle, quelques spécificités propres à l’autoentreprise existent.

Dans cet article, Valoxy vous détaille, étape par étape, la procédure à suivre pour clôturer votre autoentreprise.

Etape 1 : déclarer la cessation d’activité au CFE (Centre de Formalités des Entreprises)

Etape 1 : déclarer la cessation d’activité au CFE (Centre de Formalité des Entreprises)C’est le centre de formalités des entreprises qui va se charger d’enregistrer votre déclaration de cessation d’activité définitive. Cette déclaration est entièrement gratuite, elle peut se faire en vous rendant sur place, par courrier ou en ligne.

Déclaration par courrier

La déclaration de cessation par courrier se fait en remplissant  un formulaire que vous enverrez directement à l’organisme consulaire (CFE) dont vous dépendez.

  • Si votre activité relève de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ou de la Chambre du Commerce et de l’Industrie (industriels, commerciaux, artisans et prestataires de services), il faudra vous procurer, remplir et renvoyer  le formulaire P4CMB.
  • Les professions libérales rempliront le formulaire de modification ou de cessation d’activité P2-P4.

Déclaration sur place

La cessation d’activité peut être déclarée sur place en remplissant et en remettant le formulaire évoqué ci-dessus. Une pièce d’identité vous sera demandée.

 Déclaration en ligne

Le site de l’URSSAF permet de déclarer la fermeture de l’autoentreprise en ligne, il faudra cependant disposer d’un certificat de signature électronique.

Quelle que soit la manière dont vous aurez déclaré la cessation de votre activité, un accusé de réception vous sera fourni à la fin de votre démarche. Pensez à le conserver, il pourra vous être utile pour justifier de la date à laquelle vous avez cessé votre activité.

 

Etape 2 : la dernière déclaration de chiffre d’affaires

Etape 1 : déclarer la cessation d’activité au CFE (Centre de Formalité des Entreprises)La dernière déclaration de chiffre d’affaires doit être faite quelle que soit la date de déclaration de cessation de l’activité. Cette déclaration permettra de payer l’ensemble des cotisations sociales restant dues sur le CA non déclaré, et elle se fera dans les conditions habituelles tant pour la nature de la déclaration (sur net-entreprise ou sur papier) que pour le respect des dates butoirs.

  • Les autoentrepreneurs effectuant une déclaration mensuelle doivent transmettre leur CA final dans le mois qui suit la déclaration au CFE,
  • Les autoentrepreneurs qui déclarent de manière trimestrielle doivent transmettre leur CA final dans le mois suivant le trimestre civil de déclaration au CFE.

Etape 3 : la déclaration de revenus aux impôts

Etape 3 : la déclaration de revenu aux impôtsLes autoentrepreneurs qui n’ont pas choisi le prélèvement libératoire doivent faire une déclaration auprès des services des impôts. Pour les autres, l’impôt sur le revenu sera perçu grâce au prélèvement libératoire.

Les autoentrepreneurs concernés doivent faire parvenir aux impôts une déclaration de revenus précisant le montant du CA réalisé entre le premier janvier de l’année de la cessation d’activité et la date de fermeture effective et définitive. Ce montant prendra en compte l’ensemble du CA réalisé, il intègre donc le montant du CA qui n’a pas encore été payé. La déclaration de revenus doit être envoyée dans les 60 jours qui suivent la fermeture de l’autoentreprise.

Le montant déclaré sera ajouté au calcul de l’assiette de l’impôt sur le revenu du foyer fiscal.

 

Peut-on créer une nouvelle autoentreprise ?

Peut-on créer une nouvelle auto-entreprise ?La fermeture d’une autoentreprise empêche l’autoentrepreneur de créer une nouvelle auto-entreprise ayant la même activité pendant 2 années civiles (dont l’année de cessation d’activité).

Ainsi, un autoentrepreneur qui aurait fermé son autoentreprise dans le courant de l’année 2016 ne pourra pas en recréer une avec la même activité avant le 1er janvier 2019. Il peut cependant en créer une avec une activité différente, qui disposera alors d’un code APE différent de celui de la première autoentreprise.

Il peut donc être intéressant de réfléchir à la possibilité de déclarer une activité nulle pendant un certain temps, plutôt que de de fermer son autoentreprise. Cela offre la possibilité de retrouver des clients dans les 2 ans. Attention ! Si l’activité de l’autoentreprise est nulle pendant 24 mois celle-ci sera radiée, ce qui stoppera d’office le régime de l’autoentrepreneur.

 

Retrouvez tous nos articles sur l’autoentreprise :

 

Les requêtes des entrepreneurs au président

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.
Comments0
Facebook
Twitter
Google+0
Linkedin0
E-mail

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, vous allez rester au top de l’actualité .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.