Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Fiscalité
Évaluation d’entreprise : le Goodwill parmi les méthodes mixtes
4 (80%) 1 vote

Évaluation d’entreprise : le Goodwill parmi les méthodes mixtes

Comment affiner l’évaluation de son entreprise? La méthode de l’évaluation patrimoniale et la méthode de l’évaluation par les rendements présentent toutes les deux des inconvénients. La méthode du rendement exclut certains actifs présents lors de l’acquisition, les méthodes patrimoniales excluent la création de valeur dans l’avenir.

Qu’est-ce que le Goodwill ?

Les éléments non valorisés à l'actif du bilanUne entreprise est constituée par un ensemble d’actifs ; certains d’entre eux ont une réalité physique (les bâtiments, les machines…) d’autres sont immatériels (les brevets, le fonds de commerce, les marques…). Certains de ces actifs incorporels sont valorisés et sont donc inscrits au bilan de l’entreprise. Cependant, une autre partie de ces actifs incorporels n’aparaissent pas en comptabilité. Il s’agit par exemple :

  • De la qualification du personnel,
  • De l’organisation efficiente de la société,
  • De l’image de marque auprès de la clientèle…

Or, tous ces éléments contribuent à la valeur de l’entreprise. Cette survaleur créée par l’impact des actifs incorporels est appelée Goodwill. Pour déterminer le Goodwill d’une société, il faut réussir à le chiffrer.

Il y a alors deux méthodes pour évaluer une société selon la méthode du Goodwill.

Méthode 1

  • Valeur de la société = ANCC (Actif Net Comptable Corrigé) sans les actifs incorporels + goodwill

Dans cette approche, le Goodwill est considéré comme la valeur de tous les éléments incorporels de l’entreprise.

Méthode 2

  • Valeur de la société = ANCC + Goodwill

Dans ce cas, le goodwill est perçu comme une valeur supplémentaire différente de la valeur des éléments incorporels inscrits au bilan.

Le calcul du Goodwill.

Le goodwill est donc le surprofit que la société va être capable de générer.

générer du profitPour générer un profit, l’entreprise a besoin de son actif (ce que l’entreprise possède). Cet actif va lui permettre de générer un profit. Un certain profit est attendu par les actionnaires (il peut s’agir du coût des capitaux propres). Ce profit attendu doit permettre à l’entreprise de rembourser ses créanciers (actionnaires et créanciers divers). Le profit restant est considéré comme la survaleur que l’entreprise a créée.

En effet, le coût des capitaux multiplié par l’ANCC constitue la création de valeur minimale attendue pour une société : c’est le résultat attendu pour toutes les sociétés du même secteur agissant sur un même marché avec les mêmes actifs.

Le calcul du Goodwill est donc : B – I x ANCC

B = Bénéfice courant prenant en compte les éléments financiers et l’imposition.

I = Coût des capitaux propres (si la méthode d’évaluation retenue est l’ANCC)

ANCC = Actif Net Comptable Corrigé (le calcul a été expliqué dans l’article sur la méthode d’évaluation patrimoniale).

Cette rente de Goodwill doit ensuite être actualisée (nous avons abordé les raisons de l’actualisation dans l’article sur l’évaluation par les rendements.)

La valeur de l’entreprise est alors égale à : ANCC + (B – I x ANCC) x (1 – (1 + R) ^-N) / R

Dans cette formule :

Les définitions de B, I et ANCC sont identiques à celles évoquées ci-dessus.

R = coût moyen pondéré du capital

N = nombre d’années sur lesquelles l’actualisation est calculée.

Méthode du goodwillCette méthode de calcul n’est pas unique, par exemple l’évaluation de l’actif peut se faire grâce à l’ANCC mais aussi grâce à la VSB (Valeur Substantielle Brute) ou grâce à la méthode des CPNE (Capitaux Permanents Nécessaires à l’Exploitation).

Selon la méthode d’évaluation retenue, le taux de rémunération de l’actif  ne sera plus le coût des capitaux propres mais le coût moyen pondéré du capital.

La méthode d’actualisation proposée ci-dessus est la méthode retenue par les experts-comptables européens alors qu’il existe également une méthode d’actualisation anglo-saxonne.

Conclusion

La méthode d’évaluation par le Goodwill est donc une méthode d’évaluation hybride qui prend à la fois des éléments propres à l’évaluation patrimoniale et des éléments de la méthode d’évaluation par les rendements. Si cette méthode est potentiellement complexe, elle aussi très complète et elle présente l’avantage d’essayer de prendre en compte les spécificités de l’entreprise. En effet, une entreprise, ce n’est pas juste une valeur patrimoniale ni des profits futurs mais un ensemble d’éléments pas toujours identifiables ni chiffrables (la qualité de son personnel, sa structure interne…).

Citation: « Les deux choses les plus importantes n’apparaissent pas au bilan de l’entreprise : sa réputation et ses hommes. » Henry Ford

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.
Comments
Facebook
Twitter
Google+
Linkedin
E-mail

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, vous allez rester au top de l’actualité .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.