Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Droit social
TOP Diriger son entreprise

Elargissement des dispositifs d’aide aux entreprises

Pour la deuxième fois en 15 jours, le gouvernement a annoncé de nouvelles aides, destinées à tous les secteurs concernés par le “tour de vis” sanitaire. Et notamment les restaurants, bars, salles de sport, évènementiel, etc.

Il s’agit des restrictions annoncées les 24 Septembre et 8 Octobre. (Fermeture administrative des bars, des salles de sport et des piscines couvertes sauf pour les mineurs en club, baisse de la jauge limite de spectateurs, horaires restreints des restaurants, etc.).

Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, détaille ici ces nouvelles mesures.

 

Prolongation du chômage partiel

Le dispositif actuel prévoyait une prise en charge à 100 % de l’indemnité versée aux salariés. (pour toutes les entreprises de la restauration, de l’évènementiel et les salles de sport). Initialement prévu jusqu’au 30 Octobre, il est prolongé jusqu’au 31 Décembre.

(Le reste à charge pour les entreprises repasse ensuite à 15 %).

 

Renforcement du Fonds de Solidarité

Initialement réservé aux TPE de moins de 10 salariés, les entreprises de moins de 20 salariés pouvaient bénéficier du fonds de solidarité depuis Juin. Ces entreprises devaient réaliser un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions d’euros. (Voir notre article Le Fonds National de Solidarité « Coronavirus »). Il sera étendu aux entreprises de moins de 50 salariés répondant à l’objet du plan tourisme.(activité fortement liée au tourisme et à l’événementiel)

Ce fonds prévoyait (en premier volet) une aide mensuelle de 1.500 euros pour toute TPE ayant perdu 50 % de son activité. Cette mesure perdure.

Une aide de 10.000 euros mensuels

L’aide passera à 10.000 € mensuels pour les « entreprises fermées administrativement », notamment les restaurateurs, bars et  salles de sport de plusieurs métropoles.

Pour les bars obligés de fermer à 22 heures et les « activités touchées par l’abaissement à 1.000 personnes de la jauge pour les rassemblements », l’aide passera aussi à 10.000 € mensuels s’ils justifient d’une perte d’activité supérieure à 70 %.

La liste des entreprises qui pourront y recourir, principalement axée sur celles du tourisme, de l’événementiel, de la culture ou du sport, est élargie aux fleuristes, aux blanchisseries, aux bouquinistes des quais de Paris, aux arts de la table, aux photographes, ou aux graphistes.

Les nouvelles activités concernées pourront déjà bénéficier du fonds de solidarité pour les pertes d’octobre. Mais aussi, de manière rétroactive, à des exonérations de charges sociales pour la période allant de février à mai dernier.

 

Nouvelles exonérations de charges

Le gouvernement a décidé d’une nouvelle vague d’exonération de charges pour les « entreprises fermées administrativement », notamment les restaurateurs, bars et  salles de sport de plusieurs métropoles. Mais aussi celles ayant perdu 50 % de chiffre d’affaires après l’imposition de restrictions horaires. Ces exonérations perdureront jusqu’à ce que les restrictions soient levées.

Les entreprises qui, sans être concernées directement par le tour de vis sanitaire, auront perdu 50 % de leur chiffre d’affaires, pourront également bénéficier de cette mesure.

 

Et toujours :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas de commentaire

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.