Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Fiscalité
Le coup de l’ accordéon dans une entreprise ?
Noter cet article

Le coup de l’ accordéon dans une entreprise ?

Une entreprise peut réaliser des pertes tout en possédant néanmoins un fort potentiel de rentabilité. Afin de garantir la survie et le développement de l’entreprise, le recours à des capitaux extérieurs peut permettre de renflouer la trésorerie et procéder à des investissements. C’est dans cette optique que le coup de l’accordéon est mis en place.

Les entreprises en perte

La loi (art 223-42 du Code de Commerce) impose aux entreprises dont les capitaux propres (c’est-à-dire le capital, les réserves, le report à nouveau et le résultat de l’exercice) sont inférieurs à la moitié du capital social soit de procéder à leur dissolution soit de reconstituer leurs capitaux propres (augmentation de capital ou réduction du capital pour le montant des pertes qui n’ont pas pu être imputés sur les réserves).

Et le coup de l’accordéon ?

Si un investisseur estime qu’une entreprise dispose un réel potentiel malgré ses pertes, il peut vouloir y investir. Pour cela, il va demander tout d’abord une réduction du capital pour apurer les pertes de l’entreprise, puis une augmentation du capital afin de pouvoir investir dans l’entreprise.

C’est pourquoi la technique s’appelle un coup d’accordéon, il y a d’abord une contraction du capital puis une augmentation de celui-ci. L’augmentation de capital se fait généralement soit par apport en numéraire soit par compensation de créances.

L’objectif du coup de l’accordéon est donc :

• De réduire les pertes de la société afin de présenter une situation comptable saine.
• De permettre l’arrivée de nouveaux actionnaires afin de poursuivre l’activité.

Quelles conséquences pour les actionnaires ?

intégration fiscaleLe coup de l’accordéon peut avoir des conséquences importantes pour les actionnaires. En effet, suite à la réduction de capital, les actionnaires ont perdu une partie ou la totalité de leur droit sur l’entreprise (ce qui est un mal nécessaire puisque l’entreprise risquait de déposer le bilan).

Pour l’augmentation de capital, les actionnaires disposent d’un droit préférentiel de souscription. C’est à dire du droit de souscrire prioritairement de nouvelles actions afin que l’actionnaire puisse conserver son pourcentage de capital après l’augmentation.

Les actionnaires disposent d’un droit préférentiel de souscription même lorsque l’ancien capital a été amené à zéro suite à la réduction du capital.

Dans le cadre d’un coup de l’accordéon avec un investisseur extérieur, certains actionnaires vont donc devoir vendre leurs droits préférentiels de souscription et ainsi renoncer à tout ou partie de leurs droits dans la société.

Le risque du coup de l’accordéon 

Cette technique financière doit permettre de reconstituer les fonds propres de l’entreprise et d’assurer la pérennité
de l’entreprise.

Cependant, elle ne doit pas porte atteinte aux droits et aux intérêts des acoup de l'accordéonctionnaires minoritaires. Il s’agirait alors d’un abus de majorité potentiellement sanctionnable par le tribunal de commerce.

Si cet article vous a intéressé, vous pouvez également consulter :
• Le seuil de rentabilité, un indicateur indispensable
• Suivant La rentabilité: quels outils pour la mesurer 
• Bilan fonctionnel : les ratios financiers

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.
Comments0
Facebook
Twitter
Google+0
Linkedin0
E-mail

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, vous allez rester au top de l’actualité .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.