Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Comptabilité
Comprendre le passif de son bilan comptable
4 (80%) 2 votes

Comprendre le passif de son bilan comptable

Pour un non professionnel de la comptabilité, il n’est pas toujours facile de saisir les subtilités d’un bilan comptable, et plus particulièrement la notion d’actif et de passif.

Le passif, correspond à la partie droite du bilan et matérialise l’ensemble des dettes que la société à un instant T, bien souvent au moment de la clôture.

Focus sur cette notion avec Valoxy

Le passif du bilan, qu’est-ce que c’est ?

Pour rappel, le bilan comptable peut être décrit comme un état synthétique du patrimoine de l’entreprise à un moment donné. Cela comprend naturellement tout ce que possède l’entreprise ; aussi bien des éléments qui viennent augmenter positivement la valeur de la société, que des éléments qui viennent la diminuer.

Le passif correspond à ces éléments qui influent négativement sur la valeur de la société puisqu’il regroupe en fait l’ensemble des dettes que la société possède auprès de tierces parties.

Seuls les comptes de classe 1, 4 et 5 composent le passif du bilan.

Le passif du bilan peut être regroupé en 3 grandes parties :

A l’inverse des éléments d’actif que l’on pourrait considérer comme de plus en plus liquides que l’on parcours le bilan de haut en bas ; les éléments d’actifs peuvent être classés du moins exigible au plus exigible suivant que l’on lise le bilan de haut en bas.

De quoi est composé le passif ?

Les capitaux propres (ou « Fonds propres »)

Les capitaux propres sont les éléments placés en haut du passif. Ils correspondent aux ressources durables de l’entreprise.

On retrouve y retrouve :

Si l’entreprise a comptabilisé des provisions spécifiques en application de dispositions légales, ces provisions peuvent apparaître dans les capitaux propres. Ce sont les provisions réglementées (exemple : l’amortissement dérogatoire).

Généralement, les capitaux propres sont repris dans un sous-total au passif du bilan.

Il est également possible de voir inclut dans les « autres fonds propres », deux catégories que sont les produits d’émission de titres participatifs et les avances conditionnées. Cependant, l’utilisation de ces comptes est plus anecdotique.

Passif du bilan : les capitaux propresLes provisions pour risques et charges

Juste en dessous des capitaux propres, on retrouve les provisions pour risques et charges.

Ces provisions sont comptabilisées par anticipation d’une charge future en rapport avec un événement antérieurement à la clôture mais dont la réalisation est incertaine. Ces provisions sont donc considérées comme une dette potentielle mais dont le montant n’est pas connu précisément.

Exemple de provisions pour risques et charges : litige avec un salarié, redressement fiscal, redressement social.

Les provisions pour risques et charges sont elles aussi reprises dans un sous-total au passif du bilan.

Passif du bilan : les provisions pour risques et chargesLes dettes et charges à payer

Les dettes forment un seul et même « bloc » au sein du passif. Cependant, la nature des dettes enregistrées diffère quelque peu.

On y retrouve :

  • Les emprunts obligataires,
  • Les emprunts souscrits auprès des banques et organismes de crédit,
  • Les autres formes d’emprunt, dont emprunts participatifs par exemple,
  • Les avances en compte courant des associés de la société,
  • Les découverts bancaires.

Ces lignes correspondent pour la plupart à des dettes à moyen ou long terme.

On retrouve ensuite :

  • Les avances et acomptes reçus par les clients sur les commandes,
  • Les dettes fournisseurs à la clôture,
  • Les dettes fiscales et sociales (impôts à payer, charges sociales à payer, etc..),
  • Les dettes diverses non repris dans les catégories précédentes,

Ces lignes correspondent généralement à des dettes à échéance de moins d’un an, donc exigibles assez rapidement comme nous l’évoquions au début de l’article.

Les produits constatés d’avance peuvent également faire partie de cet ensemble. Ils correspondent à un produit constaté en N mais imputable à l’exercice suivant. Cela s’apparente comme une dette car la prestation ou la marchandise n’a pas été réalisée/livrée.

Passif du bilan : les dettes et charges à payerLes écarts de conversion passif

Les écarts de conversion au passif correspondent à un gain ou une perte latente sur une dette libellée en devise étrangère. La dette n’étant pas encore arrivée à échéance ; il est important de provisionner le gain ou la perte latente.

L’écart de conversion passif permet d’ajuster le montant de la dette, à la hausse ou à la baisse.

Passif du bilan : Le total bilanL’affectation du résultat

Lorsqu’un bilan est clôturé pour un exercice N, le résultat net de l’exercice (issu du compte de résultat) est affecté dans un poste dédié dans le haut du passif, dans les capitaux propres. Attention, cette somme n’est « figée » qu’au moment de la décision d’affectation de celle-ci, lors de l’AG annuelle d’approbation des comptes.

Quand est-il de ce résultat en N+1 ? Deux cas de figure :

Le résultat N est une perte. Il n’y a donc pas la possibilité de distribué de dividende sur ce résultat. La perte est de ce fait affecté au compte « report à nouveau ». Le résultat étant négatif, il va venir diminuer les fonds propres.

Le résultat N est positif. Lors de l’assemblée générale d’approbation des comptes, les associés pourront alors décider de verser des dividendes sur tout ou partie de cette somme. Les dividendes versés ne seront pas incorporés aux capitaux propres. Cependant, la somme restante peut être affectée soit dans un compte de réserve (légale, statutaire, ou autres réserves), soit dans un compte de report à nouveau.

Conclusion

Il est possible à partir du bilan comptable de dégager certains indicateurs indispensables à la bonne conduite de la société (FR, BFR..). Mais avant, il est important de connaitre quelque éléments essentiels pour décrypter son activité. Savoir lire son bilan comptable, c’est déjà connaitre le patrimoine de sa société.

calcul de la réduction girardin

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.
Comments
Facebook
Twitter
Google+
Linkedin
E-mail

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, vous allez rester au top de l’actualité .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.