Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Fiscalité

Réduire la fiscalité d’une transmission d’entreprise familiale ?

Toute transmission d’entreprise familiale est soumise à des droits d’enregistrements qui peuvent atteindre des sommes importantes. Cependant, la prise d’un engagement de conservation par les bénéficiaires, héritiers ou donataires, permet de défiscaliser une partie des droits d’enregistrement. Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, revient sur les différents allègements fiscaux lors d’une transmission d’entreprise.

La transmission d’entreprise : comment réduire les droits d’enregistrements ?

transmission d'entrepriseLa transmission d’une entreprise peut avoir lieu suite au décès du dirigeant ou lors d’une donation de son vivant. Dans les deux cas, elle entraîne des droits d’enregistrement qui, sous certaines conditions, peuvent être limités. Il est notamment indispensable que les héritiers ou les donataires s’engagent à conserver l’entreprise pendant les 4 années qui suivent la succession ou la donation. Cet engagement doit être mentionné dans l’acte de succession ou l’acte de donation. Par ailleurs, il est aussi nécessaire que l’un des bénéficiaires poursuive l’exploitation pendant un minimum de 3 ans.

Le montant de la déduction fiscale sur les droits d’enregistrements représente alors 75% de la valeur de l’entreprise au moment de la transmission.

La transmission d’entreprise familiale : les cas particuliers

La transmission d’entreprise familiale dans le cas d’une entreprise récemment achetée par le dirigeant ?

Dans le cas où le dirigeant qui transmet a acheté l’entreprise, il est nécessaire qu’il l’ait détenue pendant au moins deux ans pour bénéficier de la défiscalisation sur les droits d’enregistrement lors de la transmission.

La transmission d’entreprise familiale dans le cas d’une indivision successorale ?

transmission d'entrepriseLorsqu’une entreprise devient la propriété d’une indivision, l’administration fiscale accepte qu’il y ait un partage pour qu’un seul membre de l’indivision devienne le seul propriétaire de l’entreprise. Le nouveau propriétaire devra alors remplir seul les deux engagements liés à la transmission de l’entreprise (conservation pendant 4 ans et poursuite de l’exploitation pendant 3 ans). La reprise d’exploitation ne peut alors avoir comme seul objectif de liquider les stocks de la société, ce qui entraînerait une remise en cause totale ou partielle de l’exonération.

Il est à noter que le délai de reprise d’exploitation dû aux formalités administratives ne gênent pas la démarche.

Pour plus d’informations sur la transmission, retrouvez nos articles sur le blog de Valoxy :

transmission d'entreprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas de commentaire

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.