Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Diriger son entreprise
Comment avoir une bonne gestion de stocks ?
4.3 (86.67%) 3 votes

Comment avoir une bonne gestion de stocks ?

Pour de nombreuses entreprises, avoir du stock permet de répondre rapidement aux besoins des clients. La nécessité, souvent coûteuse, du stockage impose souvent aux dirigeants d’entreprise de mettre en place une gestion des stocks adaptée à l’entreprise. En effet, il est nécessaire d’évaluer correctement les stocks, de suivre leur rotation afin de limiter le montant des ressources financières qu’il immobilise ainsi que les pertes dues à la démarque qu’il génère. L’enjeu d’une bonne gestion des stocks est de limiter l’impact financier du stockage sur le résultat de l’entreprise.

gestion des stocks : l'aide de votre expert comptable

Comment bien gérer ses stocks?

Les enjeux d’une bonne gestion des stocks

On entend par stock l’ensemble des biens qui entrent dans le cycle d’exploitation de l’entreprise pour être consommés, transformés et vendu en l’état ou au terme d’un process de production. La gestion des stocks a une mission multiple :

  • Minimiser le montant financier immobilisé par le stock
  • Assurer que l’entreprise dispose de la quantité de stock nécessaire à son fonctionnent « normal »
  • Apporter la souplesse et la flexibilité nécessaire au bon fonctionnement du process de fonctionnement de l’entreprise
  • Limiter les pertes dues à une possible dévalorisation des stocks (obsolescence, dégradation, vol, …)
  • Apporter les indications nécessaires au pilotage et aux décisions qui concerne les stocks de l’entreprise.

La gestion des stocks concerne par conséquents les postent qui peuvent représenter une charge d’immobilisation financière importante :

  • comme bien gérer ses stocksLe stock de matières premières : les produits achetés afin d’être transformés dans le process de production,
  • Le stock de marchandises : les biens achetés pour être revendu sans être transformés,
  • Les stocks de produits semi-finis : produits en cours de fabrication ou qui intègrent le processus de production après une première étape industrielle dans ou hors de l’entreprise.
  • Le stock de produits finis : biens produits par l’entreprise prêts à être commercialisés
  • Le stock d’emballage : ensemble de contenants et de matériels de protection destinés à aider l’acheminement, l’emballage, la présentation et la protection des stocks (cartons, caisses, palettes, film plastique, containers, …).

Les méthodes pour gérer les stocks

La première de choses à faire lorsqu’on veut améliorer la gestion de ses stocks est de travailler sur la traçabilité. Il faut pour cela collecter, organiser et centraliser les données qui concernent la gestion des stocks. Rien ne peut être fait si on ne connait pas les caractéristiques de chaque stock (les dates du cycle (commande, réception, utilisation, sortie), les quantités (commandées, utilisées, dégradées, vendues, …), la nature des stocks, les dates (achat, livraison, utilisation, valorisation …), les quantités, les prix, …).

Il existe différentes méthode de gestion des stocks

Le réapprovisionnement par quantité fixe

Cette méthode, aussi appelée « méthode du point de commande » consiste à fixer la quantité commandée et utiliser la date comme variable d’ajustement. On définit un stock minimum qui déclenche une commande lorsqu’il est atteint.

la bonne gestion des stocksC’est une méthode qui permet de s’adapter à une consommation irrégulière et/ou à un flux tendu. Elle aide à réduire les coûts de stockage et limite le sur-stockage. Elle est utilisée par exemple, pour des produits périssables, coûteux ou encombrants dont l’utilisation et la livraison sont prévisibles (régularité, cycle de consommation connu et maîtrisé, …).

Cette méthode nécessite une gestion des stocks stricte pour éviter les ruptures et un délai de livraison maîtrisé. Pour les produits stratégiques il est conseillé de mettre en place un stockage tampon pour éviter les surprises (irrégularité de l’activité, difficulté d’approvisionnement, …).

Le réapprovisionnement à date fixe

Cette méthode, aussi appelée « méthode de recomplètement » consiste à fixer la date de commande et utiliser la quantité comme variable d’ajustement. On définit une fréquence de commande, un niveau de stock nécessaire et on ajuste au fur et à mesure des dates. Cette méthode à l’avantage d’être simple et de permettre de maîtriser le montant immobilisé, elle ne protège cependant pas contre les ruptures de stock.

La méthode calendaire

C’est une méthode qui consiste à se réapprovisionner à date et quantité fixe. L’intérêt de cette méthode est d’être extrêmement simple, elle peut néanmoins s’avérer coûteuse en cas de surstock ou de nécessité d’approvisionnement en urgence. La méthode calendaire est principalement utilisée lorsque l’activité de l’entreprise est régulière est maîtrisée.

La méthode du « drop shipping » (pour les distributeurs et les sites internet)

Le Drop Shipping est une méthode de gestion en développement dédié aux sites internet et aux distributeurs. Il consiste à demander aux fournisseurs de gérer les stocks appartenant à son client et à assurer les livraisons des commandes passées généralement sur le site internet du distributeur.

On distinguera deux formes de Drop Shipping :

le drop shipping

1er cas : le site  reçoit les commandes et détermine la quantité que le fournisseur doit produire. Le risque de surstock est assumé par le distributeur.

2ème cas : le fournisseur reçoit directement les commandes passées auprès du distributeur et détermine des quantités qu’il faut produire. Dans ce cas, les surcoûts liés au sur-stockage sont assumé par le fournisseur.

La recommande à date et à quantité variable

Cette méthode consiste à commander au fur et à mesure des besoins, elle nécessite une bonne connaissance du process et de l’activité ainsi qu’une bonne maîtrise des stocks. Elle est principalement utilisée dans les entreprises capables d’adapter leur production en fonction du client comme dans le secteur du bâtiment. Elle optimise les achats en fonction de la nature et du niveau d’activité de l’entreprise mais nécessite une attention permanente et beaucoup de temps à consacrer à la négociation et le suivi administratif avec les fournisseurs.

Optimiser sa gestion des stocks

Une bonne gestion de stock permet d’améliorer sensiblement la trésorerie immobilisée (ou le BFR), elle s’appuie en priorité sur :

  • comment optimiser sa gestion des stocksla qualité et la fidélité des informations et des indicateurs utilisés,
  • une méthode de réapprovisionnement adaptée à l’activité de l’entreprise,
  • un suivi de la rotation des stocks,
  • un suivi des niveaux de stock et de l’activité qui mettra en évidence les liens qui les relient et contribuera à adapter la gestion des stocks à l’entreprise,
  • une maîtrise de la disponibilité des produits, des délais de livraison et des délais de production.

L’utilisation de la loi de Pareto (la loi des 20 – 80), la connaissance de la gamme produit et des contraintes liées à l’activité de l’entreprise (pas nécessairement son fonctionnent lorsqu’il peut être adapté)  permettent d’arrêter le stockage de certains produits qui n’est pas indispensable.

L’enjeu est au final de contribuer à maîtriser la trésorerie immobilisée au sein de l’entreprise en la limitant à une immobilisation connue et minimisée.

diriger une entreprise

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.

1 commentaire(s)

des plus récents
Meilleur des plus récents des plus anciens
Comments0
Facebook
Twitter
Google+0
Linkedin0
E-mail

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, vous allez rester au top de l’actualité .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.