Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Comptabilité
Combien vous coûte réellement un impayé ?
5 (100%) 2 votes

Combien vous coûte réellement un impayé ?

L’impayé reste un mal important pour les entreprises. C’est avant tout une situation psychologique désagréable. En effet, comprendre que sa vente ne sera pas payée n’est pas acceptable. C’est une perte de marge, mais aussi beaucoup de coûts indirects à supporter. A l’heure où les niveaux de marges se réduisent de plus en plus, arrêtons nous un moment pour prendre conscience de l’impact que peut avoir un impayé sur l’ensemble de l’entreprise.

Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, analyse dans cet articles toutes les conséquences d’un impayé.

Les conséquences directes d’un impayé

Bien sûr dans un premier temps on parlera de la marge perdue et de son chiffre d’affaires. Un impayé de 1.000€ représente un chiffre d’affaires de 1.000€ au taux de marge de 10%. Ce qui signifie que pour rattraper la perte liée à un impayé de  1.000€, il faudra réussir demain à vendre 10.000€ de plus que prévu. Situation qui s’avère difficile voire impossible dans une PME, surtout quand on parle de l’impayé d’un gros client.

Viennent ensuite les frais bancaires liés à cet impayé. Par définition un impayé génère des frais financiers supplémentaires et imprévus. A minima nous parlerons d’une commission bancaire, au pire des cas, nous aurons à faire face à un découvert qui peut déstabiliser une organisation. La difficulté de trésorerie reste une des principales causes de défaillance des entreprises.

Les conséquences indirectes d’un impayé

Subir un impayé ne se résume pas au rejet d’un chèque remis en banque, c’est aussi une facture payée avec des jours de retard. Le paiement au-delà d’une échéance a un impact sur l’organisation d’une entreprise. Tout d’abord sur la trésorerie, car une entrée d’argent retardée a parfois un effet boule de neige sur le respect des autres engagements. Il met également en alerte le système d’information de votre banquier. Un client qui subit régulièrement des impayés peut être un client « à risques », ce qui n’est pas sans conséquences sur les conditions bancaires et la tarification ultérieure.

Une autre conséquence cachée, à ne pas sous-estimer, reste le temps nécessaire pour recouvrer les montants impayés. Il s’agit ici du temps passé entre un client et un fournisseur, entre comptables, entre un chef d’entreprise et sa banque, entre un huissier et un dirigeant, pour négocier un échéancier, pour monter une procédure, pour saisir la justice, pour rassurer un banquier… Le temps passé dans le recouvrement est souvent inévitable, cependant, plus ce temps est utilisé en amont des échéances, plus il est utile et justifié.

Enfin la crainte des impayés peut générer un climat néfaste et improductif. C’est un moment compliqué à gérer (psychologiquement), créateur de tensions dans une relation commerciale mais aussi en interne, entre un service comptable et le commercial notamment.

Toutes les entreprises peuvent être touchées par ce risque, et, pour toutes ces raisons, il est important d’être dans une attitude « proactive » afin de subir le moins possible les conséquences de cette problématique.

Pour plus d’informations sur les impayés, retrouvez nos articles sur le blog de Valoxy :

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Pas de commentaire

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.