Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Diriger son entreprise

Combien coûte un crédit professionnel ?

Négocier un crédit professionnel ne se limite pas à faire baisser le taux d’intérêt. En effet, le coût d’un crédit professionnel se compose du taux d’intérêt mais aussi des frais de dossier, du coût de l’assurance et dans bien des cas des frais de prise de garantie. Si le taux nominal correspond au taux qui est le plus souvent négocié car il sert au calcul des intérêts du prêt, le Taux Effectif Global (ou TEG) globalise l’ensemble des coûts du prêt et vous aide à comparer plus efficacement les offres des différents établissements bancaires. Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, détaille tous les coûts du crédit professionnel.

expert-comptable et crédit professionnel

Combien coûte un crédit professionnel ?

A quoi correspond le taux nominal du crédit professionnel ?

Le taux nominal sert à calculer les intérêts de l’emprunt. En dehors des prêts réglementés, les établissements de crédit sont libres de fixer le taux d’emprunt qu’ils proposent. Ce taux se compose du taux auquel les banques se refinancent sur le marché interbancaire, plus la marge de l’établissement de crédit. Cette marge peut évoluer en fonction de la stratégie et de la politique commerciale de la banque.

le crédit professionnelPour connaître le coût réel d’un emprunt, il faut ajouter un certain nombre de coûts complémentaires qui viennent alourdir l’addition :

  • Les frais de dossier,
  • Les impôts et taxes (droits d’enregistrement, frais de timbre, …),
  • Les primes d’assurance,
  • Les garanties,

Afin de permettre aux contribuables et aux entreprises de se faire une idée précise du coût de leur crédit, les banques sont tenues de les informer du coût global de leur crédit, qui est repris dans le Taux Effectif Global (TEG)

Qu’est-ce que le Taux Effectif Global (TEG) ?

crédit professionnel qu'est ce que le TEG ?

Le TEG est spécifique à chaque prêt, et comprend l’ensemble des coûts liés à l’établissement bancaire. Il permet de se faire une idée précise du coût réel de l’emprunt. Toutes les offres de prêt doivent  obligatoirement le mentionner. Le TEG a pour but de faciliter la comparaison entre les différentes offres de prêt.

Attention, si vous souscrivez l’assurance de votre emprunt ailleurs que dans une banque (ce qui vous permet souvent d’avoir de meilleures conditions), son coût ne sera pas inclus dans le TEG. A l’inverse, lorsqu’un établissement bancaire vous propose un contrat d’assurance, son coût est inclus dans le TEG de l’offre.

Pour comparer efficacement les offres, il sera peut-être nécessaire d’effectuer quelques calculs. Vous comparerez ainsi les différentes solutions qui s’offrent à vous.

Conseil : lors de la négociation avec votre banquier, munissez-vous des offres d’assurance. Demandez-lui une simulation en intégrant le prix proposé par l’assurance.

Les coûts complémentaires

Les frais de dossier

Toute demande de prêt faite auprès d’un établissement de crédit nécessite un travail de sa part avant de faire une proposition. Les frais de dossier sont sensés participer à cette démarche. Leur montant est différent en fonction des établissements, ils peuvent être fixes ou proportionnel au montant de l’emprunt. Sauf cas particuliers (montage spécifiques, …), il est rarissime qu’un établissement bancaire fasse payer les frais de dossier lorsqu’un dossier est refusé.

crédit professionnel et frais de timbre

Les frais de timbre

Les banques répercutent les frais de timbres, ceux-ci dépassent rarement quelques dizaines d’euros mais sont parfois nécessaires pour certains crédits professionnels (prêts assortis d’un nantissement par exemple).

Le coût de l’assurance décès-invalidité.

L’assurance invalidité permet à l’emprunteur de protéger sa famille et son entreprise. En cas de décès ou d’incapacité totale de travail, l’assurance rembourse la totalité du prêt à la place des personnes concernées (héritier, famille ou associés en fonction du contrat). La souscription d’une assurance invalidité décès protège aussi la banque. Elle s’assure ainsi que le prêt lui sera remboursé.

Les primes d’assurance se calculent différemment selon les établissements bancaires :

  • Une majoration du taux de prêt, s’exerçant sur le capital restant dû (par exemple 0,5%).
  • Un montant calculé en fonction du capital emprunté (par exemple 3 € par tranche de 10 000 euros empruntés).
expert comptable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas de commentaire

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, restez informé des dernières actualités .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.