Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Diriger son entreprise
Combien coûte l’affacturage ?
4 (80%) 2 votes

Combien coûte l’affacturage ?

Petit rappel des faits ! L’affacturage consiste à déléguer la gestion de ses factures clients à une société externe (une société d’affacturage, appelée aussi un factor) et à obtenir une avance sur ses créances, dans le cas où l’entreprise accorderait des délais de paiement à ses clients.

Le mécanisme de l’affacturage est fort pratique, mais il n’est pas gratuit ! Combien coûte l’affacturage ? Quel type de société fait appel à ces services ? Valoxy décortique les différents coûts qui le composent et analyse le profil type d’une entreprise cliente.

Combien coûte l’affacturage ?

Combien coûte l’affacturage ?

L’affacturage en détail

Le mécanisme de l’affacturage englobe plusieurs prestations complémentaires, et plusieurs coûts distincts !

D’abord, le factor gère tout ou partie du compte client de l’entreprise. Le service implique le suivi et l’imputation des règlements, les relances clients et le risque d’impayés. « La commission d’affacturage » englobe l’ensemble de ces prestations, y compris la garantie d’impayés.

affacturage

La commission d’affacturage à reverser au factor varie en fonction de la société d’affacturage choisie et de ses méthodes. En général, le prix à payer pour la sérénité est fonction du chiffre d’affaires TTC de l’entreprise, mais aussi du volume de ses factures à traiter ou encore de la réputation des débiteurs de l’entreprise.

La commission d’affacturage est bel et bien une commission et non une charge fixe. Elle sera prélevée directement sur le chiffre d’affaires encaissé par l’entreprise.

Ensuite, dans le cas de délais de paiement, le factor propose une avance sur créance, qui peut s’élever jusqu’à 90 % de la facture de l’entreprise. Cette dernière rétribue alors le factor, via une sorte « d’intérêt d’emprunt », appelé ici « la commission de financement ». Elle s’évalue en fonction du taux de base bancaire en cours, augmenté d’une marge définie par la société d’affacturage.

Enfin, la plupart des sociétés d’affacturage ajoutent des frais divers, comme les frais de dossier ou encore des prestations complémentaires facultatives (audit, conseil…)

L’affacturage : synthèse des coûts

affacturage

Alors, avec cette cascade de coûts, à combien revient l’affacturage ? Difficile à dire, en fait. Certaines sociétés proposent une commission d’affacturage allant de 0,5 à 2 % du chiffre d’affaires à gérer.

D’autres ont une facturation plus ambigüe qui comprend une commission d’affacturage ainsi que d’autres frais (commissions divers, frais fixes, …), le coût global pour l’ensemble des prestations, pouvant aller de 7 à 15 % du montant TTC des créances cédées, il est conseiller de faire faire des devis détaillés afin de maîtriser les coûts.

En bref, chaque société d’affacturage applique une méthode différente pour calculer ses prix, (lire notre article sur le détail des coûts de l ‘affacturage).

Notez que la situation de votre entreprise peut faire varier les tarifs du simple au double, en particulier si vos débiteurs ont une mauvaise solidité ou réputation financière.

Les avantages de l’affacturage

Au vu du prix à payer, les avantages de l’affacturage sont multiples.
Nous en parlions, la possibilité de se décharger des relances clients et d’obtenir des avances sur trésorerie sont les avantages premiers.
En y regardant de plus près, l’affacturage est une solution d’externalisation de tout un service, celui de la gestion du compte client. De charge fixe éventuellement conséquente, le service client devient alors une charge variable, permettant même des économies d’échelle avec l’augmentation constante du chiffre d’affaires.

Affacturage ou escompte ? L’escompte est un processus qui permet à l’entreprise de céder ses créances à sa banque, qui lui permet une avance de trésorerie, moyennant des intérêts. La procédure implique la signature d’une lettre de change, soumise à acceptation de la banque. L’escompte est judicieux lorsqu’il est ponctuel. L’affacturage est plus simple, en termes de procédure et de documents complémentaires.

L’affacturage : qui est concerné ?

Pour bénéficier des économies d’échelle, il faut voir son chiffre d’affaires augmenter.

L’affacturage concerne en général les entreprises en forte croissance, qui n’ont pas le temps d’organiser leur service client et se retrouvent la tête sous l’eau, ne sachant plus qui relancer et à quelle date. Idem pour les entreprises aux multiples activités, qui souhaitent en déléguer une partie, en particulier lorsque celles-ci se déploient à l’étranger.

Les entreprises qui pratiquent des délais de paiement conséquents auront tout intérêt à solliciter une société d’affacturage, pour une meilleure gestion de leur trésorerie et pour se décharger des relances incessantes. Traditionnellement, les délais de paiement concernent les entreprises du BtoB (business to business), soit les activités à destination des professionnels (non des particuliers).affacturage

Vous l’avez compris, l’affacturage s’adresse plutôt aux « grosses et moyennes » sociétés. Dans le milieu, on parle d’entreprises au chiffre d’affaires grimpant au minimum à 150 000 euros. Mais, pour diversifier leur clientèle et attirer les « petits », certaines sociétés d’affacturage proposent un système de forfait, calculé au prorata du volume des factures à traiter.

Vous êtes une petite entreprise en mal de trésorerie ou encore en quête de soutien dans la gestion de vos comptes clients ? Vous vous sentez les épaules financières pour reverser une partie de votre chiffre d’affaires à un factor ? Sollicitez un devis !
Et puis, finalement, quelle que soit la taille de votre entreprise, n’oubliez pas que tout est négociable. Il existe quantité de factors, des sociétés indépendantes aux filiales bancaires, faites jouer la concurrence !

expert comptable

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.

2 commentaire(s)

des plus récents
Meilleur des plus récents des plus anciens
1
sur le coût de l'affacturage

Bonjour,

Une petite précision à cet article sur le coût de l'affacturage : en aucun cas le coût de l’affacturage « peut représenter entre 7% et 15% du montant des créances cédées » comme il est mentionné dans l’article, c’est bien trop excessif et aucun contrat d’affacturage n’a de coût de ce montant. Les coûts globaux les plus élevés que l’on trouve sur le marché ne dépassent pas 2 à 3% des créances cédées, d’autant plus que le taux de financement basé sur l’Euribor à 3 mois est exceptionnellement bas depuis plusieurs années.

Cordialement

2

Bonjour,

Vous avez tout a fait raison. Nous souhaitons juste attirer l'attention du lecteur sur l'importance de demander un devis. Certaines sociétés d'affacturage ajoutent à une commission d’affacturage raisonnable d'autres commissions ou frais fixes divers qui au final, peuvent faire augmenter fortement le coût global de l'affacturage. Lorsque l'entreprise utilise peu la solution de l'affacturage, elle peu se retrouver avec des frais anormalement élevés comme précisé dans l'article.

Nous allons modifier notre syntaxe afin d'être plus claire.

Sincèrement,
L’équipe Valoxy, expert-comptable

Comments
Facebook
Twitter
Google+
Linkedin
E-mail

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, vous allez rester au top de l’actualité .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.