Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Droit social
Contrats CDD et CDI, quels avantages, quels inconvénients ?
2.5 (50%) 12 votes

Contrats CDD et CDI, quels avantages, quels inconvénients ?

A l’heure où la flexibilité est devenue une nécessité pour la survie des entreprises, faut-il abandonner le CDI (contrat à durée indéterminée) au profit du CDD (contrat à durée déterminée) ? Nous allons d’abord évoquer les caractéristiques de ces deux contrats, puis vous donner des pistes pour faire votre choix entre CDD et CDI.

Les caractéristiques du CDI et du CDD.

Tout d’abord les points communs entre le CDI et le CDD : ce sont deux contrats de travail, ils doivent donc répondre l’un comme l’autre à 3 critères cumulatifs (c’est-à-dire que les trois critères doivent être respectés) :

  • L’exécution d’une prestation : Si le salarié n’a pas de travail à effectuer, le critère n’est pas respecté.
  • Un lien de subordination : Le salarié est sous la responsabilité du chef d’entreprise, ou d’un responsable de service, etc…
  • Une rémunération : l’employeur à obligation de rémunérer le salarié pour son travail.

Le CDI :

Le CDI est défini par le code du travail comme le contrat de droit commun, c’est-à-dire que le CDI est la norme en termes de contrat de travail.

Le CDI :

  • Doit être délivré dans les deux mois suivants l’embauche.
  • N’est pas forcément écrit (sauf convention collective ou situations prévues par la loi comme le travail temporaire, le travail à domicile…)
  • Comporte des clauses obligatoires (identité des parties, durée période d’essai, date de début …) et des clauses interdites (discriminatoires, moins favorables que la convention collective…)
  • Possède une période d’essai règlementée. (durée maximum légalement fixée en fonction du poste, possibilité de définir une période moins longue.)
  • N’a par définition pas de terme, peut être rompu de manière unilatérale ou d’un commun accord (en respectant des délais de préavis et une procédure précise. A voir aussi le cas des ruptures conventionnelles)

Le CDD :

Le CDD est un contrat d’exception, il est donc une exception au contrat de base prévu par le code du travail. Il est beaucoup plus encadré par la loi que le CDI.

Le CDD :

  • Doit faire l’objet d’un écrit.
  • Contient des clauses obligatoires (motif précis du contrat, nom du salarié absent si remplacement, date d’échéance si terme précis…). L’absence d’une clause obligatoire le contrat est automatiquement requalifié en CDI.
  • Possède une période d’essai règlementée.
  • Possède des clauses interdites.
  • Ne peut pas être interrompu avant son terme à moins d’une faute lourde et/ou grave. Si l’entreprise décide tout de même de rompre le contrat elle devra dédommager le salarié au moins à hauteur de ce qu’il aurait du toucher, et parfois même plus.

Comment faire votre choix entre CDD et CDI ?

Tout dépend de la situation de votre entreprise, et de vos besoins.

Orientez vous vers le CDD si vous avez besoin : Les rouages des contrats de travail.

  • De flexibilité : vous devez faire face à des pics d’activité, car il vous est difficile d’anticiper l’avenir de l’entreprise.
  • Certaines entreprise utilisent le CDD pour évaluer une nouvelle recrue, parfois en vue d’un CDI. Ce n’est pas un motif de recours prévu pour le CDD, il est donc déconseillé d’en faire cette utilisation.

Orientez vous vers le CDI pour :

  • Un poste avec un cycle de long terme, et qui éventuellement peut financer d’autres postes, préférez le CDI qui est un contrat plus pérenne.
  • Rassurer le salarié, puisqu’il aura plus facilement accès au crédit et au logement avec un CDI, ce sont des éléments à prendre en compte lors des négociations.

L’intérim peut aussi être une solution, il permet de recruter facilement (puisque le contrat est signé avec une société qui s’occupe de trouver les personnes) et permet une flexibilité maximum, mais ces avantages se payent par un coût élevé.

Dans tous les cas accordez une grande importance à la formalisation de tous ces contrats, en effet on est vite pris en défaut par la règlementation si on y prête pas attention, avec des conséquences pour le moins désagréables.

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.

2 commentaire(s)

des plus anciens
Meilleur des plus récents des plus anciens
1

Bonjour,

tout d'abord, bravo pour votre blog, il est super bien fait et très complet.

Je viens vers vous car j'ai une question.

Je suis actuellement en CDI, j'ai reçu une proposition d'un CDD de 5 mois d'une boite plus prestigieuse.

Puis je mettre mon CDI en pause pendant 5 mois (congés sans soldes par exemple), puis revenir à mon CDI ?

Merci de votre réponse.

S.Smail

2
Hugo Collaborateur comptable chez Valoxy

Bonjour,

Cela me semble assez difficile? en effet vous avez une obligation de loyauté envers votre employeur (celui qui vous emploie en CDI).

Si vous prenez un congé pour aller travailler dans une entreprise concurrente il pourrait entamer une action en justice contre-vous pour manquement à cette obligation.

De plus vous devez vous assurer que votre contrat de travail ne comporte pas une clause de non-concurrence.

Après vous pouvez éventuellement vous organisez avec votre patron actuel, s'il est d'accord pour vous accorder un congés sabbatique, pour vous laissez travailler 5 mois dans une autre entreprise mais dans ce cas nous vous conseillons de rédiger un écrit. La clarté et la transparence est dans tous les cas indispensable.

En espérant avoir répondu à votre question.

Cordialement.

L’équipe Valoxy, Expert-Comptable

Comments
Facebook
Twitter
Google+
Linkedin
E-mail

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, vous allez rester au top de l’actualité .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.