Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Création
Avant la création d’entreprise
5 (100%) 1 vote

Avant la création d’entreprise

Comme pour toutes les naissances, il y a un avant la création d’entreprise. Et comme pour toute naissance cette phase est primordiale pour que le projet soit le plus abouti possible le jour de la création d’entreprise. Les articles qui suivent répondent aux principales questions  sur la formalisation et la protection de l’idée, l’étude de marché, le business plan, etc. Les questions que tout entrepreneur se pose lorsqu’il démarre sa création d’entreprise.

[nextpage title= »Comment formaliser l’idée de création d’entreprise ? »]

On démarre souvent un projet de création d’entreprise, par une idée saugrenue ou mal définie, puis on s’y accroche et on souhaite aller plus loin en se disant que ce n’est peut-être pas si bête ou irréalisable. Mais comment démarrer son projet de création d’entreprise ?

Pour transformer votre idée en une démarche de création d’entreprise, la première étape est de bien la définir. Pour cela, obligez-vous à la synthétiser en quelques phrases. Il faut qu’un interlocuteur ait saisi votre idée (caractéristique produit et/ou service), sa portée (utilité, usage, performance attendus) et  son intérêt (principe de base, idée de la rentabilité) après une courte présentation de 30 secondes, 1 minute grand maximum…. Ce n’est pas facile mais c’est nécessaire car, lorsque vous parlez de vous, (ou de votre idée c’est pareil), vous avez, lors d’une première approche,  en moyenne 20 secondes d’attention pour hameçonner votre interlocuteur. Il faut donc être précis et concis. L’explication détaillée viendra dans un deuxième temps.

Pour vous aider à structurer votre démarche de formalisation vous pouvez répondre à ces questions en quelques mots (2 ou 3 phrases pour chaque réponse) :

  • Quelle est ma cible commerciale?
  • Quelle est la taille du marché ?
  • Quels sont les produits proposés?
  • Quels sont les services proposés ?
  • Quels sont les moyens de distribution possibles?
  • Quels sont les fournisseurs identifiés?
  • Quel est l’état du marché ?
  • Comment positionner mon offre sur le marché ?
  • Qui sont mes concurrents directs ?
  • Qui sont mes concurrents indirects ?
  • Que puis-je apporter de plus ?
  • Quelle est la faisabilité technique ?
  • Quels sont les besoins en investissements et en ressources humaines ?
  • Quels sont les besoins logistiques ?
  • Quels sont les moyens de communication et de prospection à mettre en place ?

création d'entrepriseVous devez être attentif à avoir en permanence l’esprit critique et à ne pas vous laisser emporter par votre idée. De nombreux obstacles et difficultés se dresseront sur votre parcours, ne les contournez pas, profitez-en pour vous poser les bonnes questions, adapter et renforcer votre projet de création d’entreprise si nécessaire.

création d'entrepriseVous élaborez un projet, il a forcément des faiblesses, cherchez-les et trouvez une réponse adaptée pour chacune.

Pensez aussi à mettre en avant les atouts de votre projet de création d’entreprise et ses éléments différenciants. Tout au long de cette étape, n’hésitez pas à échanger avec des personnes d’expérience, des dirigeants qui ont connu les différentes étapes de la création d’entreprise, et soyez à l’écoute de leurs critiques et de leurs conseils.

[nextpage title= »A quoi sert l’étude de marché pour mon projet de création d’entreprise? »]

L’objet principal d’une étude de marché est de recueillir un ensemble d’informations qualifiées et prédéterminées qui permettent de mesurer certains aspects d’un projet de création d’entreprise. L’apport de données, indépendantes et chiffrées, qui sont à prendre avec mesure sont bien souvent les seuls éléments capables de confronter le projet à la réalité économique.

étudede de marchéL’étude de marché représente en ce sens une étape fondamentale dans tout projet de création d’entreprise tant pour le créateur qui a besoin de confronter son intuition à la réalité que d’un potentiel partenaire qui souhaitera disposer d’éléments concrets pour mesurer le potentiel du projet.

Une étude de marché sérieuse peut amener des indications essentielles sur les tendances du marché, les consommateurs et acheteurs potentiels, la concurrence, les opportunités et menaces du secteur. Autant d’éléments qui permettront aux différents acteurs du projet de se projeter vers l’avenir et se fixer des objectifs de ventes réalistes.

Que peut-on attendre d’une étude de marché ?

L’étude de marché peut répondre à plusieurs questions bien définies :

  • quels types de services ou de produits sont destinés à la vente ?
  • quelle est la concurrence sur ce segment ?
  • quels sont les clients potentiels ?
  • quelles sont les tendances du secteur ?
  • quels sont les acteurs du marché ?

Elle permet aussi de récolter des données concrètes à utiliser lors de l’établissement du budget prévisionnel. Ces éléments permettront de réaliser un prévisionnel basé sur des hypothèses de chiffre d’affaires et de prise de parts de marché réalistes.

Par ailleurs, en cas de résultat défavorable, l’étude de marché permettra au porteur de projet  de disposer d’éléments chiffrés pour corriger les faiblesses du projet de création d’entreprise et le rendre viable ou, à défaut, éviter de se lancer dans une voie sans avenir.

[nextpage title= »Comment faire une étude de marché pas cher pour ma création d’entreprise ? »]

Réaliser une étude de marché est une étape indispensable dans le parcours de création d’entreprise. Elle permet de valider le projet du créateur et d’en vérifier sa viabilité. Cependant,  les porteurs de projet  la négligent souvent à cause du prix qui leur est proposé par les cabinets de marketing. Il existe pourtant quelques plans « D » pour étudier la viabilité de votre projet sans vous ruiner :

étude de marché

  • La solution la moins onéreuse est de la faire soi-même, et/ou avec ou par des proches, mais cela demande de maîtriser la méthode : de quelles informations clés vais-je avoir besoin ? Comment trouver ces données ? Comment mettre en œuvre l’étude ? Comment exploiter les données…. Pour ceux qui se sentent démunis, il est possible de se former dans certaines Chambre de Commerces qui dispensent des formations à destination des créateurs d’entreprise, ou de lire des livres sur le sujet.
  • Il est aussi possible d’accéder aux études de marché déjà réalisées, à la Bibliothèque Nationale de France François Mitterrand située à Paris.
  • D’autres solutions comme les juniors entreprises, ou les stagiaires existent, elles demandent un suivi de la part du porteur de projet car les études sont réalisées par des étudiants qui n’ont pas toujours l’expérience. Ne pas oublier que le bon sens est souvent la meilleure formation.

[nextpage title= »Création d’entreprise : comment protéger mon idée ? »]

Les solutions pour protéger une innovation, une marque, un design sont nombreuses et diverses. Au cours de sa création d’entreprise, le créateur aura à se poser la question de la protection de tout ou partie de son idée. Comment opter pour la ou les meilleures solutions ? Qu’est ce qui est protégeable et qu’est ce qui ne l’est pas ? Valoxy vous propose de faire un rapide tour des différents moyens de protection qui existent.

Si en théorie les idées ne sont pas protégeables, il est quand même possible de le faire en la concrétisant  (définir la marque, le nom, le logo, la couleur, …).

Le dépôt de marque doit se faire très rapidement, si possible lors de la création d’entreprise, en même temps que la réflexion sur la protection juridique. Par ailleurs il est parfois nécessaire de multiplier les protections car chaque type de protection protège un élément différent de l‘idée :

création d'entreprise

  • Le brevet permet de protéger les innovations techniques,
  • Les dessins et modèles protègent le graphisme ou le design,
  • La marque protège les signes distinctifs : nom de produit ou de société, logo, emballage, étiquette, etc.

N’oubliez pas non plus que le nom de votre société est en principe protégé par le Kbis qui fait date.

La protection la plus connue est le dépôt de brevet à l’INPI (Institut National de la Propreté Industrielle), son coût est de 225€ pour une protection dans 3 classes. Cette démarche permet de protéger une innovation technique ou un nom, une marque qui ont un intérêt particulier de part ce qu’ils suggèrent.

L’enveloppe Soleau est un moyen peu coûteux et facile d’accès. Elle date l’invention, permet de ne pas divulguer l’idée et le secret de fabrication et apporte la preuve de l’identité de l’inventeur. Sa durée de vie est de 5 ans renouvelables une fois (le prix est de 15 €).

Enfin n’oubliez pas de faire évoluer vos démarches et de compléter la protection de votre idée à chaque étape de la création d’entreprise ou des évolutions du projet.

[nextpage title= »Comment réaliser un prévisionnel pour ma création d’entreprise? »]

Le bilan prévisionnel est un élément majeur du parcours de la création d’entreprise en raison de la source d’informations et l’éclairage sur le modèle économique qu’il apporte. Il est malheureusement plus souvent perçu comme un passage obligé, une contrainte ou une démarche administrative que comme un outil de conception du projet. En en faisant un outil de pilotage vous modifiez cette vision et vous disposez d’un outil utile, adaptable et performant.

création d'entrepriseRéaliser un prévisionnel revient à mettre en parallèle les perspectives d’activité, et donc les prévisions de chiffre d’affaires du projet de création d’entreprise, et les charges nécessaires à la réalisation de l’activité prévue. La démarche à adopter dépendra de la précision que l’on souhaite donner à son prévisionnel.

Le prévisionnel du projet de création d’entreprise est avant tout un exercice de bon sens. Ne croyez pas qu’il faille être un professionnel du chiffre pour le réaliser. Posez-vous les questions : quel chiffre d’affaires, à quel moment (saisonnalité), avec quelle marge ? Quel niveau de stock, quels investissements d’achat, quelles seront mes principales charges (salaire, frais généraux) ?

Une fois la première étape réalisée, faites valider votre prévisionnel par un expert-comptable qui ajoutera les particularités française : impôts variés, amortissements, taux de charge sociales.

Sachez qu’un prévisionnel n’est qu’un prévisionnel, il est important pour la démarche, pour l’étude de la faisabilité de votre création d’entreprise plutôt que pour sa précision.

[nextpage title= »Quelle différence entre le business model et le business plan ? »]

Le business model est le modèle économique de votre création d’entreprise. C’est le modèle qui explique comment une entreprise va gagner de l’argent. Ainsi le modèle économique d’un éditeur de logiciel peut être de vendre des licences à 1€ et de facturer une maintenance ou inversement de vendre avec un prix de licence élevé. Vous avez ici deux business models qui ont un impact très différent sur le business plan. Le business plan étant le prévisionnel qui reprendra le business model en le complétant avec l’explication du contexte, l’apport des frais fixes, des notions de bilan, de compte de résultat et de trésorerie.

[nextpage title= »Qu’est-ce que le portage salarial ? »]

création d'entrepriseLe statut du portage salarial permet à une personne de proposer ses services à une entreprise tout en restant indépendante. Il est souvent utilisé par les futurs entrepreneurs avant de se lancer dans la création d’entreprise. Il a perdu de son intérêt avec l’arrivée du statut d’auto-entrepreneur.

La société de portage salarial héberge un salarié qui ira travailler dans une autre société. Bien souvent, c’est le salarié qui a trouvé l’entreprise et qui s’adresse à la société de portage. Cette dernière doit signer simultanément :

  • un contrat de prestation avec le client du porté,
  • et un contrat de travail avec le salarié porté.

Pour couvrir les frais de gestion du salarié porté, la société de portage prélève des frais de gestion (déclarations diverses aux administrations, bulletins de paie, gestion des charges sociales) ainsi que la gestion et le recouvrement des factures, l’assurance responsabilité civile professionnelle etc…).

Ce régime permet d’être à la fois consultant et salarié. Des conditions de rémunérations minimales existent, renseignez-vous.

[nextpage title= »Quels sont les frais antérieurs à la création d’entreprise que je peux reprendre ? »]

Les frais antérieurs à la création d’entreprise peuvent être remboursés par l’entreprise et intégrés dans les charges. L’intérêt de cette opération est de pouvoir récupérer la TVA pour la plupart d’entre eux ainsi que de pouvoir étaler la charge de certains investissements sur plusieurs années en les amortissant. Ils comprennent notamment :

création d'entreprise

  • les frais de constitution : coût des formalités de création d’entreprise, honoraires de notaires, de conseils juridiques, de commissaires aux apports, études, droits d’enregistrement des apports…
  • les frais de prospection et de première publicité : frais d’impression, prospectus, frais liés à l’organisation de réunions d’information, frais de déplacement …
  • les frais liés à une augmentation de capital,
  • etc.

Par prudence nous vous conseillons de les lister dans une annexe au statut. De plus, n’hésitez pas à faire établir les factures au nom de la future société même si celle-ci n’est pas encore créée.

[nextpage title= »Création d’entreprise : pourquoi recourir à un expert-comptable ? »]

Durant la mise en œuvre du projet de création d’entreprise, il est souvent conseillé au futur  dirigeant de faire appel à plusieurs conseillers (avocats, fiscalistes…) y compris à un expert-comptable.

Dans cet article, nous répondrons à la question suivante : en quoi l’expert-comptable peut-il être utile lors de la création d’entreprise ?

  • L’expert-comptable est un conseiller indispensable lors de la création d’entreprise
  • L’expert-comptable est avant tout le partenaire du dirigeant

L’expert-comptable est un conseiller indispensable lors de la création d’entreprise

expert-comptableQuand vous rencontrez votre expert-comptable pour le projet de création d’entreprise, il est nécessaire d’aborder avec lui tout ce qui pourra avoir un impact tant sur votre vie professionnelle que sur votre vie personnelle.

L’expert-comptable, durant votre création d’entreprise, va étudier votre dossier et vous aider à le finaliser. Son rôle est de répondre à vos interrogations d’ordre juridique, social, fiscal…, et de vous aider à finaliser votre dossier si cela est nécessaire. En cas de questions spécifiques et complexes, il vous oriente vers un spécialiste.

L’expert-comptable est un investissement souvent très rentable

Certains se demandent si la présence d’un expert-comptable est vraiment nécessaire, puisqu’il est maintenant possible de trouver nombre de réponses aux questions que l’on se pose sur internet.

expert-comptableAttention toutefois, la présence d’un expert-comptable est nécessaire en plus des informations disponibles sur internet car celui-ci pourra valider et remettre les réponses à vos questions dans leur contexte. Par ailleurs, l’expert-comptable adapte le conseil à votre projet de création d’entreprise.

Travailler avec un expert-comptable est certes un investissement de départ, mais les quelques conseils judicieux permettent d’amortir largement et rapidement cet investissement de départ. En effet, en optimisant votre projet et en apportant une certaine caution, l’expert-comptable se révèle un atout important pour le créateur d’entreprise.

Enfin, il est vrai que les conseils d’un expert-comptable ne sont pas toujours coûteux. Certains experts-comptables acceptent de passer du temps à échanger sur vos projets sans pour autant vous facturer le temps passé. Il est alors important de bien choisir son expert-comptable et les services qui correspondent le plus à votre projet de création d’entreprise.

création d'entreprise

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.
Comments0
Facebook
Twitter
Google+0
Linkedin0
E-mail

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, vous allez rester au top de l’actualité .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.