Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Comptabilité
L’audit interne: A quoi ça sert ?
4.5 (90%) 2 votes

L’audit interne: A quoi ça sert ?

L’audit interne est tout ce que devrait faire un responsable pour s’assurer de la maîtrise de ses affaires. Toutes les activités ou structures sont « contrôlables ». A la différence du contrôle de gestion qui est un suivi des objectifs de l’entreprise, l’audit interne vise plus à mesurer l’efficacité des moyens mis en œuvre par l’entreprise pour atteindre ces objectifs.

En quoi consiste l’audit interne ?

Selon l’Institut des Auditeurs Internes (IIA), l’audit interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte les conseils pour les améliorer, et contribue à créer de la valeur ajoutée.

Selon la réforme réglementaire européenne du monde de l’assurance « Solvabilité II », la fonction d’audit interne consiste à évaluer « l’adéquation et l’efficacité du système de contrôle interne (lien article) et les autres éléments du système de gouvernance. »

En quoi l’audit interne peut m’être utile ?

L'audit interneL’audit interne sert à aider une entreprise ou une activité à atteindre ses objectifs en évaluant, par une approche systémique et méthodique, ses processus de management des risques, de contrôle et de gouvernement d’entreprise et en faisant des propositions pour renforcer son efficacité. L’auditeur ne gère pas, par définition, cette entreprise, car il exerce d’une manière objective et indépendante des fonctions opérationnelles.

Quels sont les objectifs de l’audit interne ?

L’audit interne dans une entreprise a plusieurs objectifs :

  • vérifier périodiquement la qualité et le bon fonctionnement du dispositif de contrôle interne,
  • donner en toute indépendance une assurance aux dirigeants d’un développement maîtrisé (indépendance des responsables de l’audit interne),
  • Vérifier l’efficacité et l’efficience des processus et des contrôles sur l’ensembles des activités.

Les normes de l’audit interne

L'audit interneIl existe des normes à l’audit interne qui sont édictées par l’Institut Français des Auditeurs et Contrôleurs Internes (IFACI) qui les a traduites de l’IIA. Ces normes définissent les grands principes de bases, fournit un cadre de référence… ainsi qu’un code déontologique. Ce code stipule qu’un audit interne doit faire preuve d’intégrité, d’objectivité, de confidentialité, et de compétence.

La charte d’audit

Si votre entreprise est amenée à faire de l’audit interne, il faut rédiger une charte d’audit. Dans cette charte d’audit, il faut :

  • L'audit interneRappeler le dispositif de contrôle interne de l’entreprise et les responsabilités de chacun,
  • Définir la finalité de l’audit, les pouvoirs, les obligations, les parties prenantes, les périmètres…
  • Intégrer un code d’éthique de l’audit interne, basé sur les notions d’intégrité, objectivité, confidentialité, compétence,

Le plan d’audit

Théoriquement, les auditeurs internes émettent chaque année un rapport annuel sur les activités de l’entreprise, basé sur un plan d’audit.

Ce plan d’audit se construit de la manière suivante :

  • Identification des points forts à auditer (cartographie des risques),
  • Détermination d’approches possibles. Cette approche peut être par activité, par fonction, par processus, ou par thème,
  • Choix de la méthode utilisée.

Les différentes phases d’une mission d’audit interne

Une mission d’audit se découpe en périodes précises. Dans une mission d’audit interne, il y a 3 périodes/phases :

1- L’approche. C’est-à-dire la prise de connaissance de la structure ou du domaine audité. S’en suit une consultation de documents, bases de données, entretien avec l’équipe auditée, formalisation d’un tableau des risques apparents…). A la fin de cette phase, il faut définir le périmètre de la phase suivante : les contrôles.

2- Les contrôles. Ils peuvent être sur pièces, sur place… Il existe le modèle de FRAP (feuille de révélation et d’analyse de problèmes) qui les formalise. Ce modèle donne une méthodologie qui commence par le constat d’un problème, puis ses causes, ses conséquences. Il s’achève avec les recommandations que l’équipe d’audit interne peut donner.

3- La restitution, ou la conclusion. Il s’agit ici de la formalisation d’un support de fin de mission, qui synthétise tous les contrôles, constats et recommandations, sur un document qui doit ensuite être partagé.

A posteriori, l’équipe d’audit peut mettre en place un suivi des recommandations pour s’assurer de la bonne réception du document, ainsi qu’une évaluation de l’audit lui-même, quelques semaines après la diffusion du rapport d’audit, sur la base de plusieurs critères (budget, délais, coûts, qualités de travail…).

audit interne

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.
Comments
Facebook
Twitter
Google+
Linkedin
E-mail

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, vous allez rester au top de l’actualité .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.