Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Comptabilité
Amortissement des immobilisations : les questions fréquemment posées
5 (100%) 1 vote

Amortissement des immobilisations : les questions fréquemment posées

De nombreuses questions se posent sur l’amortissement des immobilisations. Valoxy, cabinet d’expertise comptable dans les Hauts de France, répond aux questions les plus fréquentes.

Comment fonctionne l’amortissement ?

Passer un bien en immobilisations signifie que l’entreprise ne va imputer qu’une partie de sa valeur au compte de résultat de l’exercice (le tiers si l’amortissement est linéaire et sur trois ans, le cinquième si l’amortissement est linéaire et sur cinq ans, etc.). A l’issue de la période, le matériel amorti n’aura plus de valeur comptable.

Investir en fin d’exercice comptable permet-il de réduire son impôt ?

Trop souvent les clients pensent qu’en faisant l’acquisition d’un matériel au mois de décembre ils réduiront leur impôt d’autant. Et bien non, la charge qui sera comptabilisée ne sera que d’un mois sur une durée d’utilisation généralement de 10 ans.

Ainsi l’acquisition en décembre d’un matériel de 100 000 € d’une durée d’utilisation de  10 ans n’aura qu’un impact sur les charges limité à 1 mois soit 1/120 x 100 000 = 833. L’économie d’impôt sera donc d’un tiers x 833 = 278 € pour un investissement de 100 K€.

Tous les biens ayant une durée de vie supérieure à 12 mois sont-ils amortissables ?

Non, certaines immobilisations ne sont pas amortissables, comme les  biens qui a priori ne perdent pas de valeur malgré le temps qui passe. Il s’agit par exemple des terrains, des fonds de commerce, des marques. En cas de baisse de la valeur de l’immobilisation, il est toujours possible de les déprécier au travers d’une provision mais pas d’un amortissement. La déductibilité fiscale de la dépréciation est soumise à certaines conditions.

En cas d’acquisition d’un véhicule de tourisme haut de gamme, puis-je déduire la totalité de l’amortissement pour le calcul de l’impôt ?

La durée d’amortissement habituellement admise est de 4 à 5 ans. Par contre l’administration plafonne la déductibilité de l’amortissement. C’est-à-dire qu’au-delà d’un montant d’acquisition de 18 300 € ou 9 900 € pour les véhicules les plus polluants (taux d’émission de dioxyde de carbone supérieur à 200g/km) la quote-part ne peut être déduite pour le calcul de l’impôt.

Par exemple, un véhicule acquis  pour 50 000 € sera amorti comptablement 10 000 € par an si sa durée d’usage est de 5 ans. Pour le calcul de l’impôt, seuls 18 300 € (ou 9 900 € si plus de 200g/km) divisé par 5 soit 3 660 € (1 980 € si plus de 200 g/km) seront donc déductibles. Les gros véhicules ne permettent donc pas de réduire l’impôt de manière conséquente, mais heureusement il reste le plaisir de les conduire !

L’amortissement dégressif permet-il d’augmenter la dotation aux amortissements ?

Effectivement l’amortissement dégressif permet d’accélérer, pour les matériels neufs exclusivement, l’amortissement sur les premières annuités grâce à un  mode de calcul différent et surtout par l’instauration de coefficients : 1.25 (période de 3 à 4 ans) ; 1.75 (période de 5 à 6 ans) ; 2.25 (période supérieure à 6 ans).

Attention, tous les biens ne peuvent bénéficier de ce régime dérogatoire. Certaines immobilisations n’y sont pas admises par exemple les immeubles, les voitures de tourisme.

Exemple : un matériel 10 000 € amortissable sur 5 ans

  1. Amortissement linéaire = 2 000 € par année (prorata temporis)
  2. Amortissement dégressif :
  • Année 1 = 10 000 x 1.75 x 1/5 ans = 3 500 €amortissement
  • Année 2 = (10 000 – 3 500) x 1.75 x 1/5 = 2 275 €
  • Année 3 = (10 000 – 5 775) x 1.75 x 1/5 = 1478 €
  • Année 4 et 5 = 1 273.50 € (VNC / 2)

L’amortissement dégressif permet donc d’accélérer la dépréciation de l’immobilisation sur les premières années ce qui est conforme à la réalité économique. Ne dit-on pas d’un bien que le jour où vous l’avez acquis il a déjà perdu 20 % de sa valeur du fait de son nouveau statut d’occasion au lieu de neuf ?

 A partir de quel montant une immobilisation peut-elle être amortie ?

Tout bien (mobilier, chauffage, photocopieur, ordinateur…) de 500 € HT ou plus, doit être amorti, et par conséquent doit être comptabilisé en « immobilisations ».

Cependant, une immobilisation dont le montant est inférieur à 500€ HT, comme un ordinateur, est amortissable si sa durée d’utilisation est supérieure à un an.

Pour en savoir plus sur les amortissements, consultez nos articles sur le Blog Valoxy :

cfe

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Commentaires
  • Pour une société crée en 2012 et qui statutairement prévoie une fin d’exercice au 31/12/2013 pour le 1er exercice, la notion de 2 salariés s’apprécie t elle au 31/12/2012 ou au 31/12/2013
    Merci pour vos précisions

    Cordialement

    6 mai 2013
  • Bonjour Madame,

    Pour pouvoir répondre à votre question, il faudrait que vous nous précisiez dans quel cadre cette notion de nombre de salariés est demandée.

    Sincèrement,
    L’équipe Valoxy, expert-comptable

    16 mai 2013