Logo Valoxy
Photo extérieur Valoxy

Rue du Pré Catelan
La Madeleine, Nord-Pas-de-Calais
Tél : +33 (0) 3 20 39 33 47

TOP Comptabilité
À quoi doit ressembler un compte de résultat prévisionnel
Noter cet article

À quoi doit ressembler un compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat prévisionnel est le tableau central du business plan. En montrant les entrées et les diverses sorties d’argent que prévoit de faire l’entreprise, il formalise son modèle économique ; son mode organisationnel. À quoi doit ressembler le compte de résultat prévisionnel dans le business plan ? Valoxy fait le point.

Le compte de résultat, en bref

compte de résultat prévisionnelLe compte de résultat est un tableau qui liste les charges et les produits d’une entreprise durant un exercice comptable. Il montre son résultat net, soit son niveau de rentabilité. Le compte de résultat prévisionnel anticipe donc ces éléments. Les créateurs d’entreprise réalisent en général un compte de résultat prévisionnel allant de 3 à 7 exercices comptables, selon le secteur d’activité.

Les données du compte de résultat s’étalent sur la durée de l’exercice, elles sont donc le plus souvent annuelles.

Les charges prévisionnelles du compte de résultat

Les charges du compte de résultat prévisionnel sont classées par catégorie :

  • Les charges directes qui représentent les charges directement et pleinement imputables au coût de revient du produit ou du service vendu. Celles-ci varient selon le chiffre d’affaires réalisé par l’entreprise (matières premières, packaging, frais de sous-traitance pour la fabrication du produit …).
  • Les charges externes qui représentent les dépenses payées par l’entreprise à des tiers pour faire tourner son activité (loyer, électricité, abonnements, assurance, frais de déplacement frais de communication…)
  • Les charges internes qui sont les dépenses liées aux salaires et aux charges sociales, aux impôts et aux taxes (c’est à ce stade que des simulations fiscales et sociales doivent être réalisées afin de choisir le statut juridique et le régime social optimal)
  • Les autres charges qui regroupent des dépenses comme les intérêts sur emprunts, les dotations aux amortissements…

Notez que sur le plan comptable, les dépenses enregistrées dans les charges externes, les charges internes et les autres charges sont uniquement les dépenses déductibles. Les charges non déductibles (comme le remboursement du capital d’un emprunt par exemple) apparaissent à d’autres endroits du compte de résultat prévisionnel, afin de ne pas les prendre en compte pour le calcul du résultat net.

Le chiffre d’affaires prévisionnel du compte de résultat

compte de résultat prévisionnelDans un business plan, le chiffre d’affaires prévisionnel montre l’ensemble des ventes que l’entreprise prévoit de réaliser. Cette donnée ne doit pas être évaluée à la légère, notamment lors d’une présentation du business plan aux financeurs.

D’abord, le chiffre d’affaires prévisionnel doit être cohérent avec le secteur d’activité dans lequel évolue l’entreprise et avec son année de création (on part évidemment du principe que le chiffre d’affaires évolue au prorata de la notoriété de l’entreprise, grandissante au fur et à mesure de son développement).

Ensuite, le chiffre d’affaires doit être cohérent avec les données récoltées dans l’étude de marché, notamment le chiffre d’affaires réalisé par la concurrence.

Enfin, le chiffre d’affaires prévisionnel doit être en adéquation avec les moyens mis en œuvre par l’entreprise pour se développer ; avec son modèle économique. Un gros budget de communication par exemple laisse à penser que l’entreprise gagnera en notoriété. Il s’agit alors de calculer le retour sur investissement (en matière de chiffre d’affaires) de ce budget de communication. Le chiffre d’affaires prévisionnel doit aussi être en adéquation avec la main d’œuvre prévue dans les charges internes et avec la stratégie commerciale de l’entreprise dans son ensemble.

Le seuil de rentabilité et les objectifs fixés

compte de résultat prévisionnelLe seuil de rentabilité représente le niveau de chiffre d’affaires minimum à réaliser par l’entreprise pour qu’elle couvre l’ensemble de ses dépenses et qu’elle devienne rentable. Le compte de résultat prévisionnel permet de mesurer ce seuil, qui devient l’objectif premier pour l’entreprise.

Le créateur d’entreprise pourra ainsi évaluer le niveau de chiffre d’affaires minimum à réaliser pour ne pas perdre d’argent, ensuite pour se rémunérer, puis pour dégager un résultat net positif…

Les soldes intermédiaires de gestion (SIG)

compte de résultat prévisionnelLes soldes intermédiaires de gestion sont des indicateurs issus du compte de résultat prévisionnel qui informent du niveau d’activité de l’entreprise. Les soldes intermédiaires de gestion permettent de valider le poids des différentes catégories de dépenses sur le chiffre d’affaires de l’entreprise pour éventuellement les réajuster. Les soldes intermédiaires de gestion sont par exemple la marge commerciale, la valeur ajoutée, l’excédent brut d’exploitation… Les soldes intermédiaires de gestion sont calculés à partir des données du compte de résultat.

Pour un business plan en adéquation avec les attentes des organismes de crédit, les soldes intermédiaires de gestion doivent être en adéquation avec la moyenne des indicateurs du secteur d’activité de l’entreprise.

En conclusion, le compte de résultat prévisionnel doit refléter le modèle économique de l’entreprise, sa stratégie commerciale qui lui permettra de dégager une rentabilité. En formalisant ces données chiffrées, il doit vous aider à sauter le pas de la création. Nous vous conseillons de faire appel à un expert-comptable. Il vous aidera à réaliser ce tableau indispensable pour valider la rentabilité de votre entreprise.

déficit LMP

Laisser un commentaire

Pas de commentaire
Comments0
Facebook
Twitter
Google+0
Linkedin0
E-mail

Ne cherchez plus l'information...

Avec nos newsletters, vous allez rester au top de l’actualité .

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.